Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Prudence ou offensive ? Les factors et assureurs-crédit devront trancher dans un contexte de complète incertitude. Ces acteurs sont en effet coincés entre l’espoir d’une timide reprise économique en 2021 et la crainte d’une vague de défaillances d’entreprises. Et afin d’éviter que ne se grippent les rouages de l’assurance-crédit et de l’affacturage et éviter un scénario catastrophe, l’État a mis en place plusieurs dispositifs visant à récupérer une partie des risques des acteurs pour préserver la confiance. Déjà, en 2020, les activités d’affacturage et d’assurance-crédit ont terminé l’année dans le rouge selon l’étude Xerfi Precepta. Le volume des créances interentreprises a logiquement fléchi en phase avec la récession économique et l’assèchement des nouvelles créances clients, pénalisant les sociétés d’affacturage. Les sociétés d’assurance-crédit, elles, ont eu tendance à se désengager en réduisant leurs couvertures, voire en annulant leurs garanties aux prémices de la crise, tout en augmentant leurs prix. Elles ont également dû composer avec les dispositifs publics de soutien en faveur des entreprises, formes d’alternatives à leur offre.


Depuis plusieurs années, factors et assureurs-crédits sont confrontés à l’émergence de nouvelles formes de concurrence. À la faveur de modèles fondés sur le tout digital et la simplicité, les fintech ont été à l’origine de véritables révolutions d’usage qui imprègnent progressivement les promesses de valeur traditionnelle : offres sans engagement, trésorerie à la demande, pas de caution ou de nantissement requis, évaluation des risques fondée sur des algorithmes… Ces pratiques nouvelles ont largement contribué à démocratiser les offres auprès des TPE/PME. Un segment sur lequel sont présents par exemple Finexkap (pour l’affacturage) et Hokodo (pour l’assurance-crédit). Néanmoins, les acteurs historiques résistent à la percée des fintech. Outre l’importance des barrières à l’entrée sur le segment des grands comptes, un fort effet d’expérience semble jouer sur le marché et plusieurs fintech ont soit jeté l’éponge, soit été mises en difficulté.


En dépit de la crise, les stratégies de croissance des factors et assureurs-crédit n’ont pas été remises en cause. Ces derniers cherchent toujours à élargir leur cible de clientèle notamment à destination des TPE/PME. Ils tentent également de se positionner sur les différents maillons du credit management afin de se positionner comme des guichets uniques autour des services de gestion du compte client. La digitalisation est également au menu des investissements pour suivre l’évolution des usages, fidéliser les clients, y compris les grands comptes et se positionner sur le segment de petites entreprises. De nombreux investissements sont également à noter dans le big data et le machine learning qui semblent ouvrir un nouveau terrain de jeu : celui de l’analyse prédictive du risque. Sans oublier la blockchain qui promet d’anticiper le futur des flux de créances commerciales et d’offrir aux parties prenantes d’une transaction une vision transparente, complète et en temps réel des données relatives à cette transaction.


Gardons toutefois à l’esprit que ces nouveaux Eldorados de l’intelligence artificielle et de la blockchain se heurtent encore à d’importantes limites technologiques, mais aussi humaines…


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER