CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les opportunités de la...
https://player.vimeo.com/video/505143957?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-Les-opportunites-de-la-blockchain-dans-les-services-financiers-306347816.jpg
10/02/202103:16

La liste des applications de la blockchain dans les services financiers ne cesse de s’allonger : paiement, transferts de fonds, échanges de devises, assurances voyages, assurances paramétriques… Si les start-up de la blockchain actives dans ces domaines ont levé 21 M€ en 2019, elles ont été bousculées par la crise sanitaire au moins au premier semestre 2020 avec seulement 2 M€ levés. Cet épisode ne devrait constituer qu’une parenthèse dans la dynamique de cet univers. Car la crise a aussi été un accélérateur du digital, donc un élément favorable à la blockchain et qui contribuera à son essor, sous l’impulsion de la montée en puissance des fintech et des assurtech. Cette technologie bénéficie de surcroît d’une politique volontariste de l’État, comme en témoigne le lancement en avril 2019 d’une stratégie nationale dédiée à ce sujet. Sans oublier la Banque de France qui multiplie les initiatives dans le secteur financier.

D’après l’étude Xerfi Innov, toutes les grandes banques françaises et les principaux assureurs investissent d’une manière ou d’une autre dans le domaine de la blockchain. De réelles collaborations sont mises en place entre les acteurs traditionnels et les start-up qui bénéficient de l’accompagnement des banques et assureurs via des structures d’incubation ou d’un soutien financier. BNP Paribas, Maif ou encore CNP Assurances sont ainsi présents au capital de plusieurs start-up de la blockchain. Toutefois, à ce jour, seul le groupe Société Générale a créé une start-up interne, baptisée Forge, ce qui constitue une véritable singularité par rapport aux autres acteurs.

Au-delà, banques et assurances pourraient bien dépasser la simple logique de test & learn, encore largement partagée, y compris parmi les banques qui disposent pourtant d’une longueur d’avance. Mais pour envisager un déploiement à plus large échelle de la blockchain, des freins techniques et réglementaires devront encore être levés. Un effort qui devrait en valoir la peine, au vu des promesses de la technologie blockchain dans les services financiers, promesses qui colleront parfaitement aux attentes des banques et assureurs au cours des prochaines années. Outre les opportunités en matière de réduction des coûts dans les paiements, les transferts de fonds ou encore les échanges de devises, la blockchain renferme aussi un important potentiel pour ces intervenants en matière d’amélioration de l’expérience client. Il s’agit là d’un chantier prioritaire pour eux afin de faire face à la concurrence des néobanques et des assurtech. Les promesses de valeur de la technologie blockchain sont également considérables en matière de gestion des sinistres, grâce aux smart contracts où des programmes autonomes qui exécutent automatiquement les conditions et termes d’un contrat sans intervention humaine.

Bien d’autres innovations sont à attendre de la blockchain dans les services financiers au cours des prochaines années… innovations qui permettront un déploiement d’autant plus massif de cette technologie. Il s’agit donc pour les acteurs de formuler leur stratégie dès à présent.


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier