Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Matières premières : assagies en 2013 ?

Publié le mardi 5 février 2013 . 3 min. 16

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur des études de Xerfi

La volatilité des prix des matières premières est une réalité. Une réalité qui s’est accentuée au fil du temps avec leur financiarisation croissante. Et pourtant, nous prévoyons une année 2013 plutôt calme. A commencer par le pétrole. A près de 112 dollars, en moyenne, en 2012, jamais le prix du baril de brent n’avait touché un tel sommet. C’est un record historique et un quadruplement des cours depuis 2000 ! Alors faut-il poursuivre cette tendance ? Car les facteurs structurels demeurent. Cette hausse est d’abord le résultat de la demande croissante des émergents et de l’épuisement progressif des réserves mondiales. Sauf que l’innovation surprend toujours. Alors que les lentes avancées des énergies renouvelables concentraient encore toute l’attention, le choix radical des États-Unis sur le gaz de schiste a changé la donne. En clair, les scénarios les plus établis ont volé en éclat. Et si la France refuse encore de creuser ses sous-sols, d’autre pays comme la Pologne ou l’Algérie vont de l’avant. Faible croissance et nouvelles perspectives d’offre. Voilà pourquoi pour 2013, nous anticipons une légère décrue du baril de brent à 107 dollars en moyenne. Du côté des matières premières agricoles, l’éloignement du risque de pénuries a modéré les tensions sur les prix. Un exemple. Après leur flambée de l’été, les cours du blé se sont nettement détendus fin 2012. Au-delà de l’aléa climatique et des mouvements spéculatifs qui amplifient les oscillations, le mouvement de fond est structurellement haussier. Il suffit de regarder les fondamentaux pour s’en convaincre. Des fondamentaux comme la population mondiale qui devrait passer de 7 à 8 milliards d’individus d’ici 2030, la hausse des niveaux de vie qui modifie les habitudes alimentaires et enfin la généralisation des agro-carburants. Une pression à la hausse que ni les réserves de terres arables (seules 36% sont cultivées) ni la hausse des rendements ne réussiront vraiment à compenser. Un contexte, bien sûr favorable aux principales céréales. Nos prévisions pour 2013 font état d’un prix du boisseau de blé à 8 dollars en moyenne sur l’année (+7,5%) et de 7,2 dollars pour le boisseau de maïs (+4% environ). Du côté des métaux, les cours devraient peu évoluer. Certes des signes d’amélioration venus de Chine laissent penser qu’une partie de l’Asie est relancée avec à la clé une amélioration de l’activité industrielle en 2013. Mais les interrogations sur la réalité du mouvement sont encore nombreuses alors que se profile une nouvelle année noire en Europe et un sérieux coup de frein aux Etats-Unis, au Japon et au Royaume-Uni. En outre, la dynamique des prix pourrait être aussi contrariée par l’excédent d’offre et l’accumulation des stocks. Le cuivre resterait ainsi collé à environ 8 000 $ la tonne, +0,6% seulement. L’aluminium ferait un peu mieux à un peu moins de 2 100$ la tonne, soit une hausse de 3%. Une tendance qui va forcément gagner la plupart des métaux.

Alexandre Mirlicourtois, Matières premières : assagies en 2013 ?, une vidéo Xerfi Canal

 


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER