Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Services aux entreprises : la reprise à petit prix

Publié le jeudi 26 septembre 2013 . 3 min. 53

Voir plus tard
Partager
Imprimer
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

C'est un petit bol d'air bienvenu. Après avoir bien bu la tasse, les services aux entreprises respirent un peu mieux. Prenez le chiffre d'affaires des prestations intellectuelles par exemple : il est en hausse au 2ème trimestre : de 0,8% dans les activités juridiques et comptables en passant par 1,8% dans les services informatiques. Quant à l'intérim, secteur hautement sensible à la conjoncture, le chiffre d'affaires s'envole de près de 9%. Dans le même temps le marché des fusions-acquisitions reprend aussi de la vigueur. Plus que la vitesse de la reprise, c'est sa diffusion qui fait sens et lui donne un caractère plutôt rassurant. Il ne faut pas pour autant prévoir un retour en fanfare des services aux entreprises. Comme le montre le déroulé du 2ème trimestre, beaucoup s'est joué en avril, un mois exceptionnel. Ensuite, le soufflé est retombé. Autant dire que le troisième trimestre commence avec un handicap. Surtout, les chefs d'entreprise font toujours état de tensions extrêmes sur les tarifs. Comme le montre l'évolution du solde d'opinion sur la tendance passée des prix qui se situe à plus de 8 points de sa moyenne de long terme. Et si les anticipations des dirigeants sur la tendance à venir a meilleure allure, la situation est encore loin d'être normalisée. Deux exemples pour bien comprendre. Le premier pris dans le secteur de l'audit et de l'expertise comptable. Pour la 1er fois en dix ans, les prix ont baissé en 2012. C'est le reflet du durcissement des conditions de marché dans le secteur : renforcement de la concurrence intra-sectorielle (avec la multiplication des devis en ligne notamment), émergence d'offres low-cost pour les missions comptables, négociations plus rudes avec les clients, généralisation des appels d'offres dans l'audit. Bilan les taux marges sont écrasés et sont tombés de 11% avant la récession, à 9,6% sur l'exercice 2012-2013. Ils cèderaient encore un dixième de point l'année prochaine selon une étude Precepta sur l'audit et les cabinets comptable à l'horizon 2015. L'autre exemple c'est celui des services informatiques. La glissade du chiffre d'affaires des SSII ces dernières années est bien sur imputable à la compression de la demande en volume. Mais ce n'est pas le seul coupable. L'intensification concurrentielle et ses conséquences sur les prix de facturation en est un autre. Les acteurs étrangers sont notamment de plus en plus agressifs en France à l'instar des sociétés indiennes Infosys ou Tata Consulting Services (TCS). Et l'offensive a continué en 2013 pour TCS qui a ouvert un nouveau centre de services à Lille. Or la compétitivité de ces acteurs repose sur l'externalisation des contrats auprès de leurs filiales dans des pays à faible coût de main-d'œuvre. En outre, le nombre de petite structure « freelance » dans le secteur des services informatiques s'est fortement accru depuis la mise en place du statut d'auto-entrepreneurs. Là aussi se sont les marges des opérateurs historiques qui trinquent. Ces deux exemples donnent une parfaite illustration des forces qui travaillent actuellement les services aux entreprises. Oui les volumes remontent et la croissance revient mais c'est la reprise à petit pas….et à petit prix.      

Alexandre Mirlicourtois, Services aux entreprises : la reprise à petit prix, une vidéo Xerfi Canal


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER