Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La baisse accélérée des émissions de gaz à effet de serre est une priorité des grands groupes industriels européens et, de plus en plus, des ETI et PME. Mais elle pourrait vite se heurter aux nouvelles réalités économiques selon la dernière étude de la collection GreenBusiness de Xerfi. En effet, la multiplication des plans de réduction des coûts afin de préserver la compétitivité des entreprises risque de reléguer au second plan les objectifs environnementaux. De surcroît, la volatilité des prix des énergies fossiles et les taux d'intérêt encore élevés créent de l’incertitude sur la rentabilité des investissements verts. Une incertitude qui pousse les industriels à une certaine prudence, notamment face à des technologies encore émergentes comme l'hydrogène bas carbone et le captage du CO2.


Pour autant, l'impératif de décarbonation de l'industrie ne faiblit pas. Le gouvernement veut désormais réduire de 40% les rejets de CO2 de l’industrie d’ici 2030 tout en revitalisant le tissu industriel grâce à l’émergence de nouvelles filières. Des milliards d’euros d’aides publiques à l’investissement sont prévus pour aider à financer la transition verte, notamment dans le cadre du plan France 2030. Des investissements qui font de la décarbonation un marché très attractif pour une myriade d’entreprises.


Dans ce contexte, quels objectifs les grands groupes se sont-ils assignés pour réduire leur empreinte carbone ? Et quelles technologies de décarbonation s’annoncent prometteuses ? Les experts de Xerfi ont à ce titre décrypté dans cette étude les solutions mises en œuvre par les acteurs. Citons en particulier :


• L’amélioration de l’efficacité énergétique, y compris la récupération de chaleur fatale
• L’installation d’unités de production d’énergie moins ou totalement décarbonées
• L’adoption de procédés de production moins émetteurs de CO2
• ou encore le développement de l’écoconception.
• Mentionne aussi le captage, le stockage et la valorisation du CO2
• L’adaptation des approvisionnements comme les matières premières ou les emballages ainsi que celle de la logistique
• et enfin la compensation carbone


Pour chacune de ces solutions, le rapport a évalué les gains attendus en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la maturité des technologies ainsi que le potentiel d’adoption selon les secteurs. Chacune de ces solutions s’appuie sur des études de cas.


Pour des informations plus complètes sur cette analyse, vous pouvez télécharger le document de présentation qui se trouve à côté de la vidéo.


Publié le jeudi 2 mai 2024 . 3 min. 21

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :