Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Le potentiel du marché de la cybersécurité semble sans limite. La prolifération des cyber-attaques et leurs impacts psychologiques sur les dirigeants décuplent les besoins des organisations, y compris au sein des PME. En parallèle, les contraintes réglementaires se renforcent, notamment avec la directive NIS2 qui va obliger des milliers d’entités à davantage investir dans leur cybersécurité. Les acteurs spécialisés se veulent aussi très offensifs, avec des services et produits innovants, soutenus par un marketing de l’offre qui s’appuie sur le risque technologique.

Mais si les fondamentaux semblent solides, les salaires dérapent compte tenu d’une importante pénurie de main-d’œuvre dans la filière IT. Au-delà de cette équation économique plus difficile, la concurrence continue de s’intensifier avec les Big Tech mais aussi avec les industriels. Ces derniers intensifient leurs investissements dans la sécurité numérique avec l’essor de produits ou d’équipements toujours plus connectés, donc plus sensibles au risque cyber.

Dès lors, à quelles évolutions du jeu concurrentiel faut-il s’attendre pour les acteurs historiques ? Quelles sont les réelles perspectives du marché français d’ici 2024 ? Les difficultés d’Atos préfigurent-elles une future consolidation dans l’Hexagone ? Pour répondre à ces questions, les experts de Xerfi ont notamment décrypté les opportunités stratégiques et les axes de développement des acteurs de ce marché :

- Citons d’abord, la conquête de nouveaux marchés, qui passe par l’élargissement du portefeuille d’activités, la diversification des débouchés sectoriels, le ciblage de nouvelles catégories de clientèles par exemple les TPE/PME voire même l’internationalisation comme chez Thales.
- 2e axe : l’enrichissement de l’offre avec le renouveau de la cryptographie (légère et post-quantique), l’utilisation de l’intelligence artificielle pour automatiser la cybersécurité comme le fait IBM ou encore l’engouement pour le concept informatique de zero trust.
- Les acteurs de la cybersécurité mettent également en œuvre des politiques RH fortes pour recruter, fidéliser et former les talents, à l’instar du « Plan Compétences Cybersécurité » de Microsoft et du diplôme en cybersécurité d’Airbus Group en réponse à la pénurie de main-d’œuvre.
- Bien d’autres tendances ont été analysées dans cette étude Xerfi Innov sur la cybersécurité, comme le renforcement des réseaux de distribution par les éditeurs de logiciels ou encore l’adoption de discours marketing plus offensifs.


Publié le jeudi 15 décembre 2022 . 2 min. 57

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :