Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les diagnostiqueurs sont devenus essentiels aux marchés de l'immobilier. Mais ils doivent renforcer leur expertise, leur communication et leur capacité d’innovation selon la dernière Xerfi-Precepta sur ce secteur. Depuis la refonte du DPE et la loi Climat et Résilience, leurs rapports conditionnent en effet largement la valorisation des bâtiments ainsi que le segment de la rénovation en repérant les passoires thermiques. Le cadre réglementaire porteur leur ouvre aussi de nouveaux business comme l’audit énergétique et le DPE-Collectif.

Cependant, la question de la professionnalisation du secteur reste un sujet non résolu. Au-delà des problèmes de fiabilité des résultats, il souffre d'un déficit d'attractivité, d'un taux de rotation du personnel élevé et d’insuffisances en matière de formation. À côté de cela, une crise d’ampleur se propage dans le logement comme dans le non résidentiel.

Dès lors, quels leviers sont activés pour redorer l’image de la profession et monter en compétences ? Comment le digital est-il employé pour améliorer la productivité et élargir l’offre ? Et quelles perspectives se dessinent pour le marché du diagnostic immobilier d’ici 2025 ? C’est par l’étude de nombreux cas que les experts de Xerfi ont décrypté les principales stratégies de croissance qui s’offrent aux diagnostiqueurs. Quatre axes se révèlent :

• Premier axe de développement, celui de l'expansion du maillage territorial dans le but d'étendre la couverture nationale. Tel est le cas de Diags Conseils qui lance sa licence de marque pour s’étendre sur l’ensemble du territoire.
• Deuxième axe analysé dans l’étude, la mise en œuvre d'actions visant à développer la clientèle. L'on assiste ainsi à la création d'opérations marketing afin de gagner en notoriété et à l'élargissement de l'offre de services, à l'image de « Mon Accompagnateur Rénov’ », un statut qui s’ouvre aux diagnostiqueurs et qui est soutenu par les pouvoirs publics.
• Le travail sur l’image de marque et la professionnalisation constituent le troisième axe de croissance. S'appuyant sur le développement de la formation et la reconnaissance des aptitudes professionnelles, la profession mise sur la montée en compétences des diagnostiqueurs, comme en atteste AC Environnement qui a ouvert une licence professionnelle de diagnostic immobilier avec l’IUT de Roanne.
• Enfin, dernière stratégie de croissance évoquée dans l’étude, celle de la digitalisation. La quête de gains de productivité, la valorisation des données du bâti et la numérisation des offres sont ainsi rendues possibles par l'avancée technologique. C'est à ce titre que Ex’Im a racheté l’éditeur de logiciels MyDTG afin de digitaliser et diversifier son offre.


Publié le jeudi 26 octobre 2023 . 3 min. 19

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :