Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Il ne manque plus grand-chose pour que les voyants de l’immobilier résidentiel virent au rouge d’après la dernière étude Xerfi Precepta. En effet, les délais de vente s’allongent, les désistements à la suite de réservations dans le neuf ont doublé et les refus de financement de la part des banques se multiplient. La remontée des taux des crédits à l’habitat n’explique pas tout. Elle se conjugue à une inflation qui lamine le reste à vivre des acheteurs alors que les prix du mètre carré demeure élevé, mettant hors-jeu ménages modestes et primo-accédants.


Toutefois, la BCE peut-elle encore relever ses taux directeurs alors que des signes de désinflation apparaissent ? D’après les experts de Xerfi, le marché pourrait bénéficier du statut de valeur refuge accordé à la pierre et de la volonté intacte des Français de devenir propriétaire, en particulier d’une maison. Un désir, sur fond d’essor du télétravail, qui commence à redessiner la carte de France de l’immobilier.


Dans ce contexte, où s’arrêtera le retournement de l’immobilier de logements ? Comment les prix vont-ils évoluer d’ici 2024, dans le neuf et l’ancien ? Quels impacts aura l’interdiction des passoires thermiques sur le volume des transactions et le segment locatif ? Pour répondre à ces questions, les experts de Xerfi ont notamment analysé les stratégies des acteurs de l’immobilier pour défendre leurs positions face à un marché en pleine mutation. Promoteurs, agences, mandataires ou encore constructeurs de maisons investissent ainsi dans 5 grands domaine :


• Les logements bas carbone à l’instar des stratégies déployées par Eiffage, GA Smart Building ou Teractem.
• Les acteurs travaillent aussi à la digitalisation au service du marketing et de l’expérience client afin notamment d’améliorer la visibilité des annonces, d’automatiser les estimations immobilières ou encore d’intégrer une dose de personnalisation.
• L’expansion territoriale est également un axe poursuivi par les acteurs tels que Rezoximo, Laforêt ou le Groupe Duval.
• Le positionnement dans l’immobilier géré est également un levier activé notamment par Kaufman & Broad, le Groupe Cardinal ou Nexity.
• Citons enfin les projets de transformation urbaine grâce à la reconversion des surfaces commerciales et de bureaux et les réhabilitations lourdes.


Publié le lundi 20 mars 2023 . 2 min. 44

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :