Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les règles du jeu ont radicalement changé dans la promotion immobilière : conditions d’emprunt dégradées pour les ménages, réévaluation des besoins en immobilier de bureau, effet inflationniste des nouvelles normes environnementales sur les coûts de production…


D’après la nouvelle étude Xerfi Precepta, un rebond de l’activité semble pourtant envisageable d’ici 2026, mais sur des bases nouvelles. En effet, plusieurs moteurs essentiels perdurent, à commencer par celui des ventes en bloc et des marchés des résidences gérées. Par ailleurs, les besoins en logements « abordables » demeurent aussi criants en France. Enfin, les programmes privilégieront les approches 100% bas carbone ainsi que la valorisation des constructions existantes autour des principes du recyclage urbain.


Dans un contexte encore compliqué pour les métiers de l’immobilier, quelles stratégies défensives et offensives s’imposent aux promoteurs pour préparer l’après-crise ? À quelles évolutions du jeu concurrentiel faut-il alors s’attendre ? Et quelles sont les perspectives du secteur segment par segment d’ici 2026 ? En réponse à ces problématiques, les experts de Xerfi ont analysé les stratégies de croissance des groupes de promotion immobilière à travers l’étude de nombreux cas. Plusieurs logiques sont à l’œuvre :


• Première d’entre elles, celle du virage de la décarbonation et de la sobriété. Cela se traduit par un investissement notable dans des matériaux bas carbone et biosourcés, à l’image des initiatives d’Altarea ou de Quartus. Le recours à la construction hors site participe également de cette stratégie de décarbonation, comme en atteste les actions entreprises par Vestia Promotions. Parallèlement, les acteurs investissent le champ des énergies renouvelables à l’instar de Telamon qui devient producteur d’électricité via ses centrales photovoltaïques disposées en toiture de projets logistiques.
• Deuxième stratégie décryptée, la structuration de l’offre dans le recyclage urbain. Création de filiales spécialement dédiées à cette mission, croissance externe et approche basée sur des partenariats sont à l’œuvre pour développer ce nouveau champ d’activité. C’est à ce titre que Nexity a consolidé et regroupé toutes ses compétences en matière de régénération urbaine sous la marque unique "Héritage".
• Troisième stratégie déployée, le positionnement sur les segments en croissance tels que le logement abordable, le coliving, le coworking ou la logistique urbaine.
• Enfin, dernière stratégie analysée dans l’étude, le développement territorial et commercial.


Publié le lundi 12 février 2024 . 3 min. 10

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :