Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La dynamique des acteurs du conseil en financement de l’innovation est jusqu’ici excellente. Renforcement des liquidités, taux de marge à haut niveau, conditions financières favorables, besoins de numérisation accélérés : les motifs ne manquent pas aux entreprises françaises pour investir d’ici 2024. Surtout, les dizaines de milliards d’euros issus des plans de relance, dont le plan France 2030, vont donner davantage d’oxygène pour accélérer les projets de R&D.


Car parallèlement, avec l’arrivée à maturité du CIR, le nombre de nouveaux clients potentiels n’augmente plus qu’à la marge pour les cabinets de conseil et la concurrence glisse sur le terrain des prix selon la dernière étude Xerfi Precepta baptisée « Le conseil en financement de l’innovation à l’heure de la maturité ». Et si l’émergence d’offres low cost portées par les plateformes numériques sert à cibler de nouveaux segments, elle accroît les pressions déflationnistes, y compris sur les acteurs au positionnement premium qui adoptent de plus en plus des logiques industrielles.


Dans ce contexte, quelles sont les réelles perspectives pour l’activité des cabinets à l’horizon 2024 ? Et, au-delà des opérations de consolidation, quels leviers privilégient-ils pour préserver leur compétitivité et poursuivre leur croissance ? Pour répondre à ces questions, les experts de Xerfi ont décrypté dans cette étude les stratégies de croissance des spécialistes. Parmi elles, citons :


• L’amélioration des performances opérationnelles via l’industrialisation des processus et le recrutement et la rétention des talents. La mobilisation des outils digitaux participe également aux performances des consultants et de l’expérience client.
• 2e axe : la pénétration de nouveaux segments de marché, d’un point de vue géographique (en régions ou à l’international) mais aussi dans de nouveaux secteurs d’activité ou de nouveaux segments de clientèle comme les TPE.
• Les cabinets de conseil en financement de l’innovation investissent également dans des actifs immatériels. Ils travaillent pour cela à renforcer leur image de marque mais aussi à construire et étendre leurs réseaux d’apporteurs d’affaires…


Publié le jeudi 19 mai 2022 . 2 min. 29

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :