Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Confortée par le rebond économique et la préservation du tissu d’entreprises, la profession comptable peut poursuivre sa mue. Cette transformation devient d’ailleurs indispensable face à un environnement de plus en plus concurrentiel, marqué par une réglementation mouvante et où la digitalisation des services n’est plus une option. Confortée par le rebond économique et la préservation du tissu d’entreprises, la profession comptable peut poursuivre sa mue. Cette transformation devient d’ailleurs indispensable face à un environnement de plus en plus concurrentiel, marqué par une réglementation mouvante et où la digitalisation des services n’est plus une option. C’est l’une des grandes conclusions de la nouvelle étude Xerfi Precepta sur les professionnels du chiffre. Une étude qui propose une cartographie détaillée non seulement des acteurs traditionnels de l’audit et de l’expertise comptable mais aussi des nouveaux acteurs de la comptabilité issus de la sphère digitale.

Oui, les menaces concurrentielles s’accentuent en particulier avec l’essor des offres dématérialisées des cabinets d’expertise comptable 100% en ligne. La compétition se précise aussi avec les legalTech et les néobanques qui se positionnent toujours plus franchement dans les services comptables afin d’imposer leurs solutions « couteau suisse » auprès des petites entreprises. Selon l’étude Xerfi Precepta, ces nouvelles formes de concurrence appellent une industrialisation à marche forcée des missions traditionnelles au sein des cabinets. Mais cette industrialisation ne saurait être pérenne sans une redéfinition du modèle d’affaires sous toutes ces facettes.

Face à l’automatisation et à la banalisation de bon nombre de services, quelles sont les réelles perspectives de croissance d’ici 2023 ? Quels sont les leviers de développement à privilégier ? A ce titre, l’étude Xerfi Precepta en détaille plusieurs en s’appuyant sur de nombreuses études de cas. Parmi ces leviers, mentionnons :

- Les ajustements des cabinets face à la généralisation de la facturation électronique, par exemple en créant des liens avec les prestataires de dématérialisation comme l’a fait KPMG France avec Esker ;
- 2e axe : la digitalisation du business model des cabinets ;
- sont également analysées les stratégies de diversification, à l’image de l’offre d’accompagnement 360° d’In Extenso…
- … et les efforts de recrutement et de gestion des effectifs, avec la stratégie de marque employeur innovante de PwC.

D’autres axes de développement sont à retrouver dans cette nouvelle édition de l’étude Xerfi Precepta sur les professionnels du chiffre, notamment l’adossement à un groupement ou encore la recherche d’une taille critique par des acquisitions.


Publié le jeudi 16 décembre 2021 . 2 min. 48

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :