Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La crise ouvre un boulevard aux plateformes de travail en ligne. Celle de 2008-2009 avait déjà provoqué un boum de l’économie des petits boulots et celle du coronavirus devrait avoir un impact similaire. Au-delà, le marché du freelancing dispose de bien d’autres moteurs. Les entreprises vont être demain en quête de flexibilité et vont chercher à variabiliser leur masse salariale. L’essor du télétravail, s’il se confirme, jouera également sur le boum du freelancing. Qu’on le veuille ou non, le télétravail contribue à faciliter l’externalisation voire la délocalisation des emplois qualifiés, y compris les fonctions de management. Enfin, le boum du freelancing repose sur des moteurs sociodémographiques. Le travail indépendant et la pluriactivité bénéficient globalement de l’arrivée de nouvelles générations aux aspirations différentes de leurs aînés en matière de travail.

Mais déjà, un risque de bulle se profile. Alors que les capitalisations boursières des géants internationaux comme Fiverr ou Upwork atteignent des sommets, les plateformes sont engagées dans une course à l’audience et à sa monétisation dans un contexte hyper-concurrentiel. Un mouvement de structuration et de consolidation semble donc inévitable. Des rapprochements sont à attendre entre plateformes de freelances pour grandir à l’échelle européenne, voire mondiale, avec l’émergence d’une poignée de leaders et de quelques concurrents spécialisés, positionnés sur des niches. C’est le scénario déjà à l’œuvre dans le monde anglo-saxon avec Upwork, Fiverr ou Freelancer et que Malt souhaite reproduire à l’échelle européenne. Les groupes de portage salarial, comme Freelance.com pourraient eux aussi jouer les consolidateurs. Quant à LinkedIn, il s’apprêterait à frapper fort en développant une nouvelle solution de mise en relation accompagnée d’un système de paiement. Le réseau social professionnel, qui dispose déjà de sa solution ProFinder pour trouver des experts, pourra s’appuyer sur sa base de 740 millions d’utilisateurs. De quoi bousculer des leaders comme Upwork ou Malt…

Dans ce contexte, les plateformes de travail en ligne sont confrontées à plusieurs enjeux pour se faire une place. À commencer par le développement, la fidélisation et la monétisation de leur audience. Il s’agit dès lors de communiquer et de multiplier les initiatives marketing pour attirer de nouveaux utilisateurs et populariser le freelancing ou le jobbing. Les plateformes doivent aussi se différencier par rapport aux formes de travail alternatives comme le portage salarial ou l’intérim, même si des modèles hybrides existent. Pour renforcer leur proposition de valeur, les acteurs insistent sur l’aspect communautaire et poursuivent le développement de leur écosystème de partenaires pour proposer des prestations connexes à leurs utilisateurs. Le programme Sésame lancé par Malt, la néo-banque Qonto et l’AssurTech Alan a ainsi été rejoint par l’acteur du coworking Copass, des acteurs de la formation en ligne (IronHack et OpenClassrooms) et un cabinet d’expertise comptable 100% en ligne, L-expert-Comptable. Certains font également évoluer leur positionnement marché en recentrant ou en élargissant leur cible du point de vue des clients (grands comptes, PME…), des travailleurs (CDI, CDD…) ou encore des secteurs d’activité ou des métiers visés.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER