Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Focus sur la dynamique des greentech

Publié le mardi 8 novembre 2022 . 2 min. 33

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Spécific, le département études et prestations sur mesure de XERFI, fait ici le point sur la dynamique des greentech en France, en 3 séries de données exclusives.


La 1ère série permet de mieux cerner leur profil et de les dénombrer 226 sociétés de moins de 8 ans ont été recensées par nos experts. Parmi elles, 85 sont présentes dans la production, le stockage et le transfert d’énergie. 51 se positionnent dans l’efficacité énergétique. 48 dans la gestion et le recyclage des déchets. 22 dans la gestion de l’eau et des sols pollués. Et 20 start-up sont actives dans l’analyse et le traitement de l’air et du bruit. Nous ne prenons pas en compte ici toutes celles présentes dans l’écomobilité, la chimie verte et la transition agricole.


La 2e série donne une idée du profil des clients des greentech. 77% travaillent pour des entreprises, en particulier pour les géants de l’énergie et des services à l’environnement. Environ 10% s’adressent aux collectivités qui les sollicitent notamment pour gérer les déchets et les réseaux ou pour des projets de smart city. Enfin, 13% des sociétés proposent leurs services aux particuliers, par le biais par exemple d’applis mobiles associées à des objets connectés permettant d’optimiser la consommation énergétique et d’améliorer la qualité et le confort du lieu de vie.


La 3e série permet d’évaluer l’importance des levées de fonds, tout en rappelant que d’autres modes de financement existent pour les start-up. Plus de 500 M€ ont été levés par les greentech depuis 2015. L’exercice 2021 apparaît exceptionnel, avec 214 M€ levés, soit autant que le cumul des trois exercices précédents. Attention toutefois, car deux opérations concentraient 70% du total, tandis que le nombre d’opérations est passé sous le niveau de 2016. Par ailleurs, davantage de levées de fonds en série C ont été menées alors qu’en parallèle le ralentissement des créations d’entreprises a donné lieu à moins de levées de fonds d’amorçage ou de série A.


En d’autres termes, la greentech française gagne en maturité. Et elle pourrait faire figure de valeur refuge pour les investisseurs face aux crises énergétiques et environnementales actuelles…

En savoir plus Xerfi Spécific


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :