Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Focus sur les chiffres clés de la décarbonation de l’industrie

Publié le jeudi 24 novembre 2022 . 2 min. 39

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Spécific, le département études et prestations sur mesure de XERFI, fait ici le point sur la décarbonation de l’industrie française en 3 séries de données.


La 1ère série retrace l’évolution des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie. Près de 81 millions de tonnes ont été rejetées en 2021, soit 19% des émissions du pays, hors importations. Depuis 2000, elles ont chuté de 42% dans le sillage des fermetures d’usines, du transfert à l’étranger d’activités polluantes mais aussi d’une plus grande efficacité énergétique des sites encore en activité.


La 2e série présente les émissions de GES par secteur. Six se distinguent : chimie, raffinage de pétrole, agro-alimentaire, métallurgie, industries du papier-carton et des « minéraux non métalliques » (verre, ciment ou plâtre). Globalement, les émissions reculent dans tous ces secteurs depuis 2000, mais suivant des trajectoires différentes : -61% pour le raffinage,
-54% pour le papier-carton, -53% pour la chimie et seulement -19% pour l’agroalimentaire. En réalité, plus la désindustrialisation est marquée dans un secteur, plus le repli des émissions est important, et cela quel soit l’effort réalisé par les sites existants pour améliorer leur efficacité énergétique. Bref, la désindustrialisation est bel et bien « La » variable majeure de recul des émissions.


La 3e série présente les 20 sites les plus émetteurs de CO2 en France. Si le pays compte des milliers d’usines, les 5 premiers totalisent un quart des émissions. Ils relèvent de la sidérurgie avec deux sites détenus par ArcelorMittal, du raffinage (avec 1 site contrôlé par TotalEnergies et l’autre par Esso) et de la chimie.


La Stratégie nationale bas carbone de la France prévoit une baisse des émissions de l’industrie de 35% sur la période 2015-2030 et de 81% d’ici 2050, tout en stoppant la désindustrialisation. Un objectif atteignable du fait de la conjugaison de facteurs « favorables » à la décarbonation, qu’ils soient réglementaires, technologiques ou économiques comme la hausse des prix des commodités.

En savoir plus Xerfi Spécific


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :