Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Malgré l’action massive de la BCE, la zone euro semble condamnée à une période prolongée de faible inflation peu créatrice de richesse. Résultat : la crédibilité de la BCE est remise en question et, ce, d’autant plus qu’au même moment la Réserve Fédérale américaine semble en passe de réussir son pari et d’avoir une inflation dans les clous d’ici les prochaines années.  En effet, l'inflation sous-jacente, qui est surveillée de très près par les banquiers centraux, a atteint 1,7% sur un an en janvier outre-Atlantique, soit un point haut depuis juillet 2014. En zone euro, elle n'était que de 1% sur la même période. Pire, elle continue de ralentir !

 

La question se pose légitimement de savoir si les outils utilisés par la BCE, qu’il s’agisse des rachats d’actifs ou des taux négatifs, sont suffisamment adaptés pour permettre une reprise, à la fois de la croissance et de l’inflation. Faut-il faire autre chose ? L’une des pistes désormais les plus souvent évoquées est celle du largage de liquidités par hélicoptère. Qu’entend-on exactement par cela ?

 

Jusqu’à présent, la BCE a cherché à baisser les coûts d’emprunt par l’intermédiaire du marché interbancaire afin de relancer le marché du crédit. Cependant, force est de constater que, malgré une amélioration des conditions d’octroi de crédit au cours des derniers mois, l’évolution reste encore insuffisante pour garantir une reprise économique viable.

 

Alors, pourquoi ne pas distribuer directement de l’argent aux ménages puisque cela ne fonctionne pas par l’intermédiaire des banques ? Une façon d’y parvenir serait que la BCE fournisse une somme spécifique à chaque ménage de la zone euro qui serait versée sur un compte bancaire spécial et qui ne pourrait être utilisée que pour le remboursement d’une dette existante. Pour les débiteurs, l’effet serait immédiat : désendettement, retour de la confiance en l’avenir et, par ricochet, accroissement du pouvoir d’achat et donc de la consommation. Effet vertueux instantané ! Pour ceux qui ne seraient pas endettés, on pourrait alors imaginer que l’argent versé soit investi dans des projets d’infrastructure européens, ce qui stimulerait l’investissement et permettrait d’offrir un rendement à long terme.

 

Est-ce une bonne solution ? Elle peut paraitre saugrenue mais elle pourrait avoir au final plus d’impact macroéconomique que les mesures actuelles qui ont de nombreux inconvénients, au premier rang desquels l’accroissement des bulles spéculatives sur de nombreux segments de marché. En revanche, l’hypothèse du largage de liquidités par hélicoptère pourrait se heurter à des problèmes techniques et certainement juridiques dans un premier temps. Il y a fort à parier, en particulier, que les Allemands s’opposent à la mise en œuvre d’un tel mécanisme.

 

Christopher Dembik, Faut-il larguer des liquidités par hélicoptère sur les ménages ?, une vidéo Xerfi Canal TV


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER