CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Assurance construction : un...
https://player.vimeo.com/video/535763664?autoplay=1 Diane-Michaud-Assurance-construction-un-marche-desormais-assaini-mais--306348058.jpg
17/05/202103:41

Le marché français de l’assurance construction est désormais assaini. Il était temps après les défaillances en série des assureurs étrangers en libre prestation de services (ou LPS) et le rachat progressif des contrats en déshérence par les acteurs traditionnels. Mais tous les problèmes ne sont pas résolus pour autant, car un effet ciseaux se profile. D’un côté, les cotisations ont diminué, passant de 2,5 Md€ en 2008 à 2,3 Md€ en 2020. La conjoncture morose dans le bâtiment et le développement jusqu’en 2016/2017 d’assureurs européens intervenant en LPS sont à l’origine de la baisse des primes. De l’autre, les prestations payées par les assureurs ont progressé de manière continue pour atteindre 1,9 Md€ en 2020. Une hausse liée d’abord à l’accroissement de la sinistralité due aux comportements des entreprises du BTP qui, confrontées à une érosion de leur marge, ont eu tendance à optimiser leurs coûts de production et donc à faire jouer leur assurance. La tendance à la judiciarisation des dossiers est par ailleurs avérée, avec une hausse notable des dossiers en contentieux. Enfin, en surenchérissant les coûts de construction, les évolutions technologiques et les normes de construction ont porté à la hausse le coût de réparation des ouvrages en cas de sinistre.


L’heure est donc à la prudence sur ce marché de l’assurance construction. D’autant que le contexte financier n’incite guère à la prise de risques. La stratégie des acteurs visant à se refocaliser sur le risque assurantiel a plusieurs manifestations. Ils procèdent désormais à des revalorisations tarifaires et des majorations importantes sont attendues sur les activités à risque comme la pose de capteurs solaires photovoltaïques. Aussi, les assureurs restent très circonspects en matière d’acceptation des dossiers face à une sinistralité grandissante. Certains se désengagent même du marché à l’instar de CNA Hardy. Ils misent également sur la prévention connectée et les innovations technologiques pour réduire l’occurrence et l’ampleur des sinistres. Allianz France a par exemple travaillé avec la solution de la start-up Qualisteo pour mieux détecter les dysfonctionnements dans les armoires électriques de chantier et prévenir les risques de départ d’incendie.


En effet, avec des mutations porteuses telles que le Smart building, la digitalisation des techniques de construction, les matériaux biosourcés et la transition énergétique, le secteur de la construction change de visage. Ces changements sont porteurs d’importants enjeux pour les assureurs, tenus de déterminer le nouveau champ des responsabilités et de définir les garanties pour ces nouveaux risques. Les évolutions dans la construction s’opèrent notamment dans les évolutions d’ordre environnemental avec l’essor du bâtiment performant et de nouveaux besoins de couverture comme l’atteinte à l’environnement. Les évolutions technologiques ne sont pas en reste avec par exemple l’essor de la maquette numérique facilitant l’instruction des dossiers. Enfin, au niveau des évolutions d’ordre réglementaire, l’objectif affiché depuis 2018 par les pouvoirs publics avec la loi Essoc est d’assouplir les règles pour la construction. Et la loi Confiance, si elle pose la question de l’assurabilité des projets innovants dérogeant aux normes de construction, a dans l’ensemble été accueillie favorablement par les assureurs.


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier