Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Canal a reçu E.M. Mouhoud, professeur d’économie à l’université Paris Dauphine et directeur du Groupement de Recherche International du CNRS DREEM (Développement des recherches Economiques Euroméditerranéennes)

Au-delà de « la pauvreté affligeante du débat actuel sur l’immigration », Elias Mouhoub Mouhoud s’est attaché à montrer, chiffres à l’appui, combien la France n’est pas un pays d’accueil. Avec des flux d’immigration représentant 0,2% de sa population,  la France se classe ainsi à l’avant dernière rang des pays de l’OCDE, a souligné le professeur d’économie.  Le caractère restreint de ces flux prouve que la France n’a pas de politique d’immigration efficace. Et l’impact de l’immigration sur le marché du travail, soit le niveau des salaires et le taux de chômage, est négligeable selon le consensus des économistes. Pour la bonne raison que les flux sont insuffisants pour modifier le marché du travail. En clair, la substitution se fait entre les migrants et non avec les autochtones. Fort de ces constats, Elias Mouhoub Mouhoud a ensuite formulé plusieurs propositions pour une politique d’immigration efficace et équitable en France. Il a en particulier insisté sur l’application des lois et la réflexion à mener sur le statut de résident permanent. Le professeur d’économie estime également que la portabilité des droits entre le pays d’accueil et le pays d’origine est une piste à explorer. Il souhaite aussi une « désinstrumentalisation » de l’immigration au travail avec par exemple ma mise en place d’une Commission ad hoc qui communiquerait les vraies données. Enfin, Elias Mouhoub Mouhoud plaide pour un véritable partenariat euro-méditerranéen afin de créer un espace de circulation des compétences, sans exclure de faire payer par les pays d’accueil une taxe sur la fuite des cerveaux des pays pauvres.

E.M. Mouhoud, Une stratégie de l’immigration efficace et équitable, une vidéo Xerfi Canal.



x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :