La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Libre propos Changer de système de...
https://player.vimeo.com/video/120871869?autoplay=1 Jean-Luc-Greau-Changer-de-systeme-de-pilotage-pour-l-euro-199.jpg
11/06/201217:08
Xerfi Canal a reçu Jean-Luc Gréau, économiste et auteur de « La trahison des économistes ». Une interview animée par Laurent Faibis, président de Xerfi.
A la faveur de la crise, les dirigeants américains ont compris que la parité du dollar face aux autres grandes devises mondiales est redevenue la clé de la prospérité des Etats-Unis, de l'avis de Jean-Luc Gréau. A l'évidence, la sous-évaluation du dollar par rapport au yen, au dollar canadien, à l'euro et surtout au yuan est une bonne nouvelle pour les exportations américaines. L'euro est l'héritier non déclaré du mark, une extension du mark au reste de l'Europe pour l'économiste. Aujourd'hui, l'euro est à 1,24  dollar, soit au-dessus de son cours d'introduction (1,18 dollar). Quand la monnaie unique a été conçue, l'Europe n'était pas en récession. On ne pensait pas alors que la parité serait un problème. Une devise forte oblige les entreprises à être productives et à bien se positionner sur les marchés. Un euro fort et des taux d'intérêt faibles permettent de se refinancer à bas coût. L'Allemagne est d'ailleurs le pays qui a le mieux profité de la mondialisation. Un euro à plus de 1,40 dollar l'euro signifie que les exportateurs allemands perdent de l'argent. Un euro fort dans une activité très ralentie handicape l'Europe en général, la France, l'Italie et l'Espagne en particulier. Selon Jean-Luc Gréau, piloter la monnaie majeure qu'est l'euro est difficile. L'économiste entrevoit pourtant une piste : faire baisser progressivement l'euro autour d'environ 1 dollar (soit une parité de type portugais), à condition que les deux banques centrales agissent massivement pour s'échanger des euros et des dollars. Autrement dit, la coopération internationale est indispensable  pour piloter le réajustement des changes. Et il est déjà réconfortant que Paul Volcker juge nécessaire de remettre en place un système de changes à l'échelon mondial. Avant une coopération mondiale, l'économiste plaide pour une coopération occidentale afin de pacifier les relations économiques et commerciales.  

Jean-Luc Gréau, Changer de système de pilotage pour l'euro, une vidéo Xerfi Canal



En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier