Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Spécific, le département études et prestations sur mesure de XERFI, fait ici le point sur la santé du tissu entrepreneurial français au 1er semestre 2022 en 3 séries de données. Des données issues des informations statistiques brutes des bases de données des greffes des tribunaux de commerce, traitées et analysées par nos experts pour le compte du CNGTC, le conseil national des greffiers des tribunaux de commerce dans le cadre du baromètre national des entreprises.

La 1re série porte sur les créations. Elles ont baissé de 10% au 1er semestre 2022 par rapport au 1er semestre 2021 pour tomber à moins de 304 000. La catégorie des entreprises individuelles, incluant les microentreprises, accusent une chute de 28%. Malgré tout, les immatriculations restent encore supérieures aux niveaux de 2019 ce qui signifie que la dynamique entrepreneuriale s’essouffle.

La 2e série de données fait référence au nombre d’entreprises en difficultés qui a bondi de 45% en un an pour approcher 18 000. Cela reste inférieur de 23% au niveau d’avant-crise sanitaire. Les évolutions diffèrent d’une région à l’autre, avec des hausses supérieures à 50% dans le Sud-Ouest, le Nord-Est et le Nord Ouest. A contrario, l’Ile-de-France apparaît en partie préservée, avec des procédures en augmentation de seulement 23%. Des disparités sectorielles existent aussi, entre par exemple l’hébergement-restauration où les défaillances ont bondi de 97% alors qu’elles ont reculé de 9% dans les activités immobilières.

La 3e série de données retrace l’évolution des radiations d’entreprises du Registre du commerce et des sociétés. Elles ont fait un bond de 35% en un an pour dépasser 183 000. Et les entreprises individuelles sont en première ligne, avec des radiations en progression de 44%.

Ces contre-performances à la fois au niveau des créations, des défaillances et des radiations résultent du contexte inflationniste. Un contexte qui freine la demande, alourdit les coûts des entreprises qui voient par ailleurs les aides publiques à la suite de la crise sanitaire se réduire. Tout cela accroit in fine les difficultés de paiement et de trésorerie et met le tissu entrepreneurial français en tension.

En savoir plus Xerfi Spécific




x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :