Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

https://player.vimeo.com/video/120199735?autoplay=1 La-destruction-du-tissu-productif-20-ans-de-defaillances-d-entreprises-2877.jpg picto
Voir plus tard
Partager
Imprimer

Qui se souvient que c’est par une explosion historique des défaillances d’entreprises qu’avait débutée la décennie 90 et que le plafond des 65 000 dépôts de bilan était quasiment atteint fin 1993 ? Il faut insister ici sur la convergence de deux facteurs. D’abord la France, comme les autres pays avancés, tombe en récession. Ensuite, le durcissement de la politique monétaire fait flamber les taux d’intérêt, d’autant que l’Allemagne doit financer sa réunification. Compression des chiffres d’affaires et explosion des frais financier sur un tissu d’entreprises terriblement endetté, l’enchainement est fatal. La descente aux enfers fait une pause momentanée en 1994 et le niveau de défaillance repasse sous la barre des 60 000 courant 95. Mais la reprise va être vite stoppée. L’impact retardé des dévaluations en série du Royaume-Uni, de l’Italie, de l’Espagne alors que le Franc, lui, reste accroché au Deutsche Mark, vont casser la compétitivité française : la situation est terrible pour les biens de grande consommation, la filière cuir-textile-habillement sans oublier l’électroménager. Ces secteurs sont balayés. Le redémarrage de l’industrie attend 1997. Tous les indicateurs passent au vert pendant les années Jospin : baisse des taux d’intérêt, des matières premières, du baril du pétrole, redécollage de la consommation, exubérance financière de la « nouvelle économie » : le nombre de défaillances dégringole. Au tournant des années 2000, Renault et Peugeot sont au zénith alors que Volkswagen se restructure. Début 2001, c’est l’euphorie. A à peine plu de 41 000, le nombre de défaillances touche un plus bas historique. Cet enthousiasme va être tempéré par l’éclatement de la bulle internet. Mais tempéré seulement, car les défaillances ne remontent que lentement jusqu’en 2007. Pour autant, il faut nuancer l’analyse par secteur et par taille d’entreprises. Ce sont d’abord les PME industrielles qui souffrent avec la montée des émergents (rappelons que la Chine est entrée dans l’OMC fin 2001). C’est ensuite l’accélération de la mondialisation qui pousse les multinationales françaises à délocaliser, ce qui se traduit par une fragilisation des fournisseurs sur le territoire. C’est aussi les conséquences de l’externalisation de services. Des sous-traitants de petite taille se multiplient, mais trop souvent sous-capitalisées : leur mortalité s’envole aux moindres à-coups conjoncturels. C’est dans ce contexte que survient le choc mondial de 2008. La flambée des défaillances touche désormais l’ensemble des entreprises sans distinction de taille ou de secteur d’activité : le nombre de dépôts de bilan passe à plus de 63 400 en 2009. Entre 2010 et 2012 on a pu espérer un répit, mais ce ne sera qu’un sursis pour nombre d’entreprises : la multiplication des politiques d’austérité en zone euro, puis la montée d’un contexte déflationniste provoque une contraction des marges en France, et une vive remontée des défaillances. Depuis 2008, c’est ainsi un long processus de sape qui est en œuvre : sur 6 ans, plus de 370 000 entreprises ont subit un redressement judiciaire ou une liquidation. Et ce n’est malheureusement pas fini.

 

Le Graphique, La destruction du tissu productif : 20 ans de défaillances d'entreprises, une vidéo Xerfi Canal


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER