La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Le graphique Le prix des matières...
https://player.vimeo.com/video/122913008?autoplay=1 Le-graphique-anime-le-prix-matieres-premieres-2127.jpg
23/01/201402:17
Les cours des matières premières répondent en les amplifiant aux cycles de la croissance mondiale jusqu'au début des années 2000 : la phase de reflux de 1993 correspond au coup de froid des économies développées, celle de 1998 à la crise asiatique, celle de 2000 à l'éclatement de la bulle internet qui lamine à nouveau la croissance des pays avancés. Des reflux très vite corrigés. Le bilan des années 90 c'est finalement une progression très sage de 0,6% l'an. A partir de 2002 et jusqu'en juillet 2008, les cours changent d'orbites. Ils s'envolent de 231% sous l'impact de l'industrialisation rapide de la Chine et des autres pays émergents. Des pays dont l'intensité matière et énergétique de la croissance est nettement supérieure à celle des pays développés. Simultanément, les marchés des commodités se financiarisent. Les produits dérivés sur les matières premières deviennent une classe d'actifs à part entière et les espoirs de rendements attirent massivement les investisseurs. Les cours sont propulsés à des sommets. La crise de 2008-2009, marque un second tournant : la récession mondiale fait plonger la demande de matières premières au moment même ou l'offre s'étoffe. Comme attendu, les premiers zéphyrs de reprise s'accompagnent d'une remontée des cours sans qu'ils parviennent totalement à restaurer leurs niveaux d'avant crise. Surtout, ils s'érodent à nouveau avec  le rééquilibrage de la croissance mondiale en faveur cette fois ci des pays développés, ainsi que l'explosion du paradigme du Peak Oil poussé par les choix radicaux énergétiques des Etats-Unis, la hausse des rendements agricoles. La peur du manque s'éloigne donc et avec elle le supercycle des matières premières, qui a nourri plus de 10 ans d'appréciation spectaculaire des ressources naturelles.      

En savoir plus

Mots clés : Economie mondialeEnergie / EnvironnementMatières premières

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier