Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Production pétrolière : on est loin du peak oil !

Publié le jeudi 22 janvier 2015 . 3 min. 51

https://player.vimeo.com/video/120251846?autoplay=1 Production-petroliere-on-est-loin-du-peak-oil--3236.jpg picto
Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les années 80 commencent par une baisse brutale de la production mondiale de pétrole qui passe de 64 millions de barils jours à moins de 58 en 1983. Le détonateur, c’est l’arrivée au pouvoir de l’ayatollah Khomeini et l’institution d’une république islamique en Iran. Très vite un conflit se déclenche avec l’Irak, ce qui déstabilise la production pendant deux ans. L’impact sur le prix du baril est terrible : il est multiplié par 3 pour atteindre 35$. Ce choc pétrolier casse la croissance mondiale. Conséquence, la demande de pétrole se fige. Mais il y a plus. Les pays consommateurs organisent la riposte face à l’Opep qui fournit 40% du pétrole mondial. Les contre-offensive prend trois directions :  1- limiter sa demande en encourageant les économies d’énergie, 2- miser sur d’autres sources d’énergie, notamment le nucléaire pour produire de l’électricité. 3- varier les sources d’approvisionnement en pétrole par une diversification de la prospection, notamment en mer du Nord. La réplique de l’Opep ne se fait pas attendre. Elle vient de l’Arabie Saoudite qui coupe ses approvisionnements : son offre passe de plus de 10 millions de barils/jour en 1981 à moins de 4 en 1985. La chute des prix enrayée : le baril se stabilise à 30$. Un accord tacite entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite en 1986 va rechanger la donne : la sécurité des routes du pétrole et de la région est échangée contre une hausse massive de la production pour faire baisser les prix. C’est bon pour le consommateur américain. C’est aussi une arme décisive pour déstabiliser l’économie soviétique très dépendante comme aujourd’hui du pétrole. On connait la suite….  La production mondiale remonte, et retrouve en 1988 son niveau de 1980.  La conjonction de l’effondrement de l’Union Soviétique et de la guerre du Golfe provoque un plateau de la production pétrolière. Elle reprendra son ascension qu’à partir de 1995, mais la crise financière de 1998 marque un coup d’arrêt à 75 millions de barils jours Après l’explosion de la bulle internet, le volume de production va rester hésitant jusqu’à la fin de la crise de la nouvelle économie. Mais en sortie de crise, en 2003, tout se précipite. L’accélération de la mondialisation, l’entrée de la Chine dans l’OMC, sa croissance spectaculaire, et la montée des autres émergents fait exploser la demande. Dans un premier temps, l’offre va suivre. Mais la production cale à partir de 2006 alors que la consommation continue de s’envoler. Les experts relayés par les médias et certaines banques d’affaires nous rejouent le scénario de grande peur du « peak oil » : celui du pic de production maximum. Certains prétendent même qu’il est déjà atteint et que la production ne peut plus que baisser. Le baril atteint 150 $. Certains le prédisent déjà 200 voire à 250. Effectivement, cette manipulation des marchés sera auto-réalisatrice : conjugué avec la crise des subprimes, la flambée du pétrole accélère le déclanchement de la récession. La consommation baisse en 2008, la production aussi. Puis contre toute attente, malgré la rechute des prix, la production s’envole de nouveau. A la manœuvre les Etats-Unis dont les choix radicaux en matière d’énergie fait exploser son offre de pétrole non-conventionnel : sa production s’envole de plus de 57% entre 2008 et 2014 et dépasse l’Arabie Saoudite ! Dans un contexte de croissance mondiale ralentie, la chute des prix s’accélère. Dans la tourmente, plusieurs grands pays producteurs augmentent leur production pour préserver leurs parts de marché. Bilan la production s’envole et atteint 91,4 millions de baril, un record historique. Le scenario du peak oil est bien oublié ! 

 

Le graphique, Production pétrolière : on est loin du peak oil !, une vidéo Xerfi Canal TV 


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER