La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Le graphique Quand l’immobilier va, tout...
https://player.vimeo.com/video/158489711?autoplay=1 Quand-l-immobilier-va-tout-va--4709.jpg
16/03/201604:02

L’adage est connu : « quand le bâtiment va tout va ». Je lui préfère pourtant « quand l’immobilier va tout va », plus complet. Pour décrire le phénomène, il nous faut regarder 4 grands blocs d’activité, tous très directement rattachés à l’immobilier. Le premier, c’est celui de la promotion-construction. C’est le plus visible car il fait sortir de terre, les maisons, les immeubles, les tours, les commerces, les usines, etc. Entreprises du bâtiment, promoteurs, cabinets d’économistes du bâtiment, d’architectes, bureaux d’études techniques, une partie des travaux publics sont à la manœuvre et cela concerne plus de 1,5 million d’actifs avec les artisans : 44% de l’activité du bâtiment est directement liée à la construction neuve.

 

Après 7 ans de crise, la construction s’est stabilisée fin 2015 et devrait repartir cette année, aidée à la fois par le renforcement des mesures de soutien et le très bas niveau des taux qui permet de débloquer nombre de projets. Selon notre prévision, l’activité progresserait de 3% cette année. C’est une très bonne nouvelle pour l’industrie en général et la filière des matériaux de construction en particulier : fabricants d’éléments en béton, de ciment, de briques, de tuiles, filière du verre, la liste des secteurs industriels étroitement liés à l’état de santé de la construction est longue. Et si l’industrie française est restée en partie engluée ces dernières années, c’est à cause de la panne de ce débouché majeur. Son retour devrait donc permettre à la croissance de la production manufacturière de changer de braquet pour se rapprocher de 2,5% cette année.

 

Autre bloc, la finance, plus précisément la partie de l’activité liée au financement des projets immobiliers : banques, courtiers immobiliers, Caisse des dépôts et consignation pour le logement social, assureurs, tous (et la liste n’est pas exhaustive) sont totalement ou en partie accrochés à la conjoncture immobilière. Un chiffre résume bien ce lien : 197 milliards d’euros. C’est le montant des prêts à l’habitat distribués en 2015, avec de nombreux emplois à la clé. Ces deux premiers blocs, la promotion-construction et la finance se situent en amont de la filière. S’ajoute donc maintenant, ce qui vient en aval. La gestion du parc immobilier d’abord. J’entends par là essentiellement la gestion de mouvement autour duquel gravite un vaste ensemble (350 000) de professionnels, agents immobiliers, marchands de biens, mandataires, diagnostiqueurs :825 000 mutations de logements sont prévues cette année, en hausse de 3% sur 2015. A l’intersection entre la promotion-construction et la gestion du parc, la fiscalité.

 

Les entrées de TVA pour la construction neuve mais surtout les droits de mutation, indispensables au bon équilibre budgétaire des départements.Autres professionnels très directement concernées, les spécialistes de l’aménagement et de l’équipement de l’habitat. Fabricants et distributeurs de meubles, d’électroménagers, d’électronique grand public et par extension les sociétés de déménagements sont tributaires des transactions aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. Et c’est un signe qui ne trompe pas, les dépenses en équipement du logement des ménages accélèrent de nouveau et devraient croître d’environ 8% en volume cette année. Dernier bloc, et non des moindres, celui de l’administration du parc : syndic, gestionnaire social, gardiens, spécialistes de l’entretien-rénovation, administrateurs qui gèrent pour le compte de particuliers ou d’entreprises, la location de leurs biens, gestionnaires d’actifs font partie de ce vaste ensemble. Et c’est bien parce que l’immobilier sera en nette progression cette année et qu’il irradie l’ensemble de l’économie que notre prévision de croissance pour la France ressort

 

Le Graphique, Quand l’immobilier va, tout va !, une vidéo Xerfi Canal TV


En savoir plus

Mots clés : Consommation et ménagesBâtiment / ConstructionImmobilierLogementBâtimentConstructionImmobilier

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier