La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Média & TIC Netflix, un coup de canif à...
https://player.vimeo.com/video/122914970?autoplay=1 Thibault-Lieurade-Netflix-un-coup-de-canif-a-l-exception-culturelle-francaise-2181.jpg
17/02/201403:06
Xerfi Canal présente l'analyse de Thibault Lieurade, journaliste Xerfi Canal

C'est une annonce qui était redoutée par tout le PAF. Elle est finalement intervenue début 2014 : Netflix, le géant américain de la vidéo à la demande par abonnement, va bel et bien partir à la conquête de la France. Son offre devrait être disponible en septembre 2014.

Aux Etats-Unis, Netflix a séduit 33 millions d'Américains depuis son lancement au tournant des années 2000 ; le site a construit son succès sur un principe simple : pour 8 dollars par mois, l'abonné a accès à une offre illimitée et abondante de films et de séries, disponible sur tout support. C'est en quelque sorte l'équivalent de Deezer pour la vidéo. Pour les séries, tous les épisodes sont disponibles d'un coup. Plus besoin d'attendre une semaine. En fait, on pourrait dire que ce principe colle aux habitudes de consommation des séries sur internet, mais sur un écran télé.

C'est bien cela qu'il y a de plus inquiétant pour les grandes chaînes de télévision. Netflix pourrait accélérer la tendance de la délinéarisation de la consommation télévision. Autrement dit, précipiter la perte de cette capacité qu'on les chaînes à fixer de grands rendez-vous à leur audience.

Ce n'est sans doute pas pour le cinéma que Netflix constitue un grand chambardement. Encore que? (Nous verrons pourquoi). Mais la chronologie des médias française, qui prévoit la disponibilité des films en vidéo par abonnement 36 mois après leur sortie, joue à fond son rôle de protection. En revanche, pour les séries, c'est une autre histoire. D'autant plus que Netflix joue aujourd'hui un rôle de producteur ; Par exemple, le géant américain est à l'origine de la série de fiction politique House of Cards, dont il a mis à disposition les 13 épisodes en même temps.

En France, Canal plus mise énormément sur son offre de séries pour capter des abonnements. Il diffuse d'ailleurs aujourd'hui les épisodes de House of cards, mais un par un. C'est donc la plus célèbre des chaînes payantes qui risque de faire d'abord les frais de l'arrivée de Netflix. Reprenons le calcul réalisé par David Targy, directeur d'études Xerfi-Precepta et spécialiste des médias qu'il avait détaillé dans une précédente émission. Supposons que ne serait-ce que 10% des abonnés au groupe Canal + bascule vers une offre du type Netflix, près de 6 fois moins chère. Et bien cela ferait près de 400 millions de moins de revenus pour la télévision payante. En bout de chaîne, il y aura donc un impact sur le financement du cinéma français, qui capte près de 12.5% du CA de Canal plus.

Autrement dit, même si Netflix se plie aux règles, comme l'en a averti, martiale, la ministre de la Culture Aurélie Filipetti, il semblerait bien que le géant américain porte néanmoins un coup de canif dans le modèle si particulier de l'exception culturelle française.

Thibault Lieurade, Netflix, un coup de canif à l'exception culturelle française, une vidéo Xerfi Canal

En savoir plus

Mots clés : Mutation digitaleMédias / culture / loisirs

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier