Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Le financement des énergies renouvelables face à une étape décisive

Publié le jeudi 3 septembre 2020 . 3 min. 35

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La crise du coronavirus va-t-elle briser la belle dynamique jusqu’ici à l’œuvre dans le financement des énergies renouvelables, ou au contraire la conforter définitivement ? En France, les investissements directs dans la production d’électricité renouvelable restaient stables en 2019, sur le plateau atteint en 2017 de 4,5 Md€ par an. Avec le déclenchement de la pandémie, les mauvaises nouvelles se sont très vite accumulées : décollecte record dans les fonds d’investissement, chute des bourses avant une remontée tout aussi rapide et un risque de volatilité accru, coup d’arrêt brutal au développement et à la construction de nouveaux parcs éoliens comme solaires… Le coup est rude pour l’année 2020. Mais le potentiel de croissance des renouvelables à moyen et long terme demeure inchangé selon l’étude Xerfi-Precepta. Et les plans de relance européens feront la part belle à la transition écologique, 30% au moins du plan d’aide de 750 Md€. De quoi conforter la croissance à venir des énergies renouvelables. Tout cela laisse augurer un mouvement de fond encore très favorable à la finance verte et à la prise en compte grandissante des critères ESG.

Côté concurrence, le jeu est amené à être bouleversé par de nouveaux entrants, notamment les grands gestionnaires d’actifs et les fonds généralistes, ainsi que les plateformes leaders de financement participatif. Mais les acteurs historiques comme Eiffel Investment Group ou Rgreen Invest conservent des atouts majeurs pour s’imposer durablement dans le financement des renouvelables, que ce soit par la constitution d’un réseau ou les partenariats avec des énergéticiens pour accéder aux projets les plus intéressants. Parmi les groupes bancaires, Crédit Agricole dispose d’avantages décisifs avec son offre complète sur l’ensemble des maillons du financement, son leadership sur les obligations vertes et sa forte implantation dans les territoires ruraux. Quant aux acteurs financiers publics, en particulier Bpifrance et la Banque des Territoires, ils conserveront un rôle tout à fait central et un poids économique largement prépondérant sur ce marché.

Dans ce contexte de crise et de monté en puissance des critères ESG, il devient crucial d’attirer les investisseurs soucieux de l’impact de leurs placements et de leur garantir la conduite de leurs liquidités vers des projets verts, notamment dans les EnR. Dans cette optique, la certification des fonds Greenfin se révèle un levier essentiel de croissance. Plusieurs opérateurs ont créé des véhicules et instruments financiers exclusivement dédiés à une énergie ou à une catégorie d’acteurs afin d’homogénéiser le risque, de garantir un impact direct sur l’objet annoncé, de mettre en avant une expertise avancée et d’améliorer leur visibilité auprès des fonds. Le renforcement de la concurrence en France va aussi pousser les acteurs du financement des EnR à accélérer leur internationalisation, aidés qui plus est par les perspectives d’évolution de la demande mondiale, notamment en Asie, en Europe et aux États-Unis. Enfin, les stratégies d’investissement en capital et de build-up risquent de s’accélérer avec le basculement du marché français des renouvelables des mécanismes de subvention vers des logiques de marché qui ont la préférence des investisseurs.

Le financement des EnR est donc plus que jamais à la croisée des chemins à la suite de la crise du coronavirus. Une crise qui pourrait bien avoir in fine un effet dopant sur ce marché.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER