Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Nous avons toujours besoin de nous raconter des histoires pour comprendre les objets qui nous environnent. Qu’il s’agisse de la pomme de Newton, ou la tarte des sœurs Tatin, il nous faut toujours un eureka permettant de rattacher telle ou telle découverte à une origine qui conjugue souvent une personne, une date et un lieu. Cela fait d’ailleurs partie du mythe du créateur. N’est-il pas en effet réconfortant d’imaginer William Harley et Arthur Davidson bricolant la première moto dans un garage, ou bien encore le Baron Bich ayant l’idée du stylo à bille en voyant son fils pousser une brouette dans son jardin? C’est pourquoi la plupart des entreprises essaient souvent de trouver un mythe fondateur explicatif de leur marque. Ceci est aussi vrai pour les objets que certains pays utilisent comme autant d’atouts pour renforcer leur marque pays. Ainsi toutes ces légendes qui circulent sur l’origine des pâtes.

La spaghetti nous offre une belle occasion de réfléchir à la façon dont se construisent les croyance et les mythes culturels et de comprendre comment se fabrique l’idôlatrie culturelle. Départons nous tout d’abord de la légende attribuant son introduction à Marco Polo à son retour de Chine en 1295 ou bien celle, plus fantaisiste encore, d’un  marin vénitien Signor Spaghetti. Les pâtes sèches furent introduites par les arabes, tandis que les tomates arrivèrent en Italie via l’Espagne et l’Amérique du Sud. Le génie culinaire italien a surtout consisté à rajouter à la recette des oignons, de l’ail, du basilic et de l’huile d’olive pour élaborer un plat devenu le symbole de l’identité italienne. Pour comprendre l’origine d’une idée, il faut  oublier le déterminisme historique et les légendes potentielles qui l’accompagnent pour essayer de saisir les forces multiples qui ont permis qu’elle advienne. L’exemple des spaghettis montre que l’enchâssement de facteurs comme la culture de nouvelles variétés de blé, le développement de nouvelles techniques de production, l’essor du commerce mais aussi la guerre, les distinctions sociales, la politique gouvernementale et les changements climatiques ont permis l’apparition d’une nouvelle culture et d’une nouvelle sémantique alimentaire. Les changements environnementaux et climatiques jouèrent un rôle clé dans le déploiement d’une culture de la pâte. La famine qui sévit à Naples au XVIème siècle est redoutable. Le chou, la viande et le pain constituaient alors les principaux aliments. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la pâte est alors considérée comme un met de luxe. Sa fabrication est strictement réglementée pour ne pas gâcher la production de blé.

Mais la situation va s’inverser aux alentours de 1630 du fait de la raréfaction de la viande. Le régime alimentaire du peuple évolue, si bien que la mécanisation de la fabrication des pâtes permet d’en réduire significativement le coût de fabrication et le prix de vente. Le fait d’accompagner les pâtes avec de l’huile d’olive ou de la sauce tomate reste longtemps une pratique élitiste, le lard et le fromage constituant depuis le Moyen-Age ses principaux condiments. Ce n’est qu’au XIXème siècle que se fit le mariage condimentaire du parmesan et de la tomate, cette union scellant en quelque sorte une culture d’unification nationale et d’italienité largement propagée par l’émigration Du fait de son appellation générique et de la variété de ses formes et modes d’apparition, la pâte représentait une parfaite métaphore pour signifier à la fois l’unité nationale et la diversité.. Et pour devenir un fabuleux outil de soft power. Voici peut-être pourquoi Sophia Loren a dit un jour qu’elle devait absolument tout aux spaghettis….


Référence :


Massimo Montanari, A short history of spaghetti with tomata sauce, Europa Editions, 2021.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER