Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Hôpital public : changement et ouverture du dialogue sur le travail

Publié le jeudi 7 septembre 2017 . 4 min. 14

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Depuis le début des années 2000, l’hôpital public a connu une vague de réformes qui ont eu un impact très important sur le travail des agents. On peut notamment citer la tarification à l’activité (T2A) en 2004 qui concerne son mode de financement, les Pôles d’activités médicales en 2005 qui ont concerné l’organisation interne, et en 2016 les Groupements hospitaliers de territoire qui concernent cette fois l’organisation externe. Toutes ces réformes ont été réalisées dans un contexte financier très contraint.

 

Il s’agit de réformes macro-économiques ou macro-organisationnelles descendantes. Il revient alors aux acteurs de terrain de tenir compte de leurs conséquences sur le travail, et de concevoir de nouvelles pratiques de travail appropriées (développement de la chirurgie ambulatoire, mobilité intra pôle, parcours de soins inter-établissements, etc.).

 

Mais la conception de ces nouvelles pratiques est difficile car elle nécessite l’ouverture de discussions sur l’organisation du travail. Or, l’hôpital est cloisonné avec des groupes professionnels distincts (soignants, administratifs, médecins et personnel techniques). Les relations entre ces groupes sont de plus en plus de défiance en raison des pressions économiques croissantes. Les espaces de discussion sur le travail se raréfient en raison de la surcharge de travail et de l’empêchement des cadres retenus par des tâches administratives et de reporting. Les réunions interdisciplinaires au sein des services ou des pôles se font de plus en plus rares faute de temps. 

 

Comment accompagner, dans ces conditions, la réouverture de discussions sur le travail dans des services où les relations entre les groupes professionnels sont dégradées ?

 

Intéressons-nous aux barrières politiques. Que faire quand les acteurs refusent de participer à un groupe de travail ?

 

- Premièrement, contourner la peur de l’accusation : pour cela je recommande de mandater une personne étrangère à la situation étudiée pour rencontrer les principaux intéressés et observer la réalisation du travail. Par exemple, une personne d’un autre service ou d’un autre établissement, un chercheur ou un consultant. Les acteurs ne souhaitent pas s’exprimer devant un groupe mais acceptent plus facilement de s’exprimer en entretien individuel. On peut ainsi identifier les points de blocage.

- Faire présenter le diagnostic par une personne perçue comme neutre. 

- Baser le diagnostic des dysfonctionnements sur l’organisation et non pas sur les personnes.

- Organiser les premières réunions de présentation du diagnostic en dehors de la présence de la hiérarchie pour libérer la parole.

- Deuxièmement, orienter les travaux du groupe sur des problématiques quotidiennes et concrètes, qui donnent envie de contribuer aux projets. Aujourd’hui les agents hospitaliers sont lassés de participer à des réunions qui ne débouchent pas sur des actions qui ont un impact positif sur leur quotidien.

- S’attaquer en priorité aux questions simples et rapides à traiter pour redonner confiance.

-  Faire le lien avec la hiérarchie et la Direction pour que des actions soient rapidement mises en oeuvre.

 

Voilà un certain nombre de préconisations simples pour remettre les agents autour de la table et ouvrir des discussions sur l’organisation et le contenu du travail.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER