Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Réduire la "paresse sociale" en entreprise

Publié le lundi 7 décembre 2020 . 3 min. 48

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Vous avez un projet à mener ? Et pour cela il vous faut constituer une équipe.


De combien de personnes doit-elle être constituée ? L’enjeu est important.


Quelle est la méthode employée ? Regarder le travail à effectuer, évaluer le nombre d’heures nécessaires pour mener à bien les différentes tâches dans le délai imparti et arriver ainsi au nombre optimal de personnes qui vont la composer. Bien d’autres critères vont être à prendre en compte, et vous les connaissez, mais avez-vous intégré l’effet Ringelmann ? Ou effet dit de « paresse sociale » ?


Il faudrait y penser. Même s’il date de 1882, il est toujours d’actualité.


Que nous dit-il ?


« Placé dans un groupe, chaque individu tend à diminuer ses efforts et son engagement dans la collectivité ».


Ringelmann était ingénieur agricole, il a d’abord travaillé sur des bœufs pour passer ensuite aux hommes. Ses travaux ont été publiés en 1913 dans les Annales de l'Institut national agronomique avec l’article « Recherches sur les moteurs animés. Travail de l'homme ».


Après les bœufs, les premières expérimentations portent sur le tir à la corde. On place une équipe à chaque bout d’une corde et on tire avec l’objectif de tirer le plus fort possible pour amener l’équipe adverse sur son propre terrain.


Ringelmann mesurait à l'aide d'un dynamomètre la performance de chacun des hommes isolément puis au sein du groupe.
Que constate-t-il ? Les performances individuelles diminuent avec le nombre de participants.


Pour illustrer : si 1 tireur représente seul 100 en puissance déployée, il n’en développera que 93 à 2, 83 à 3 et ainsi de suite.
A 8, chaque personne déploie 50 % de ce qu’elle fait seule. Et cela peut se transférer à des tâches intellectuelles.
Les explications à ce phénomène ? Il est dû au fait que travailler en groupe fait baisser la motivation de chacun des membres du groupe, et donc son engagement dans la tâche à accomplir.


Il me semble que nous connaissons de nombreuses applications de cette paresse sociale.


Qui n’a pas fait le passager clandestin dans un groupe de travail à l’école ? Ou bien pratiquer le mime dans une chorale ?
Il est tellement simple de compter sur les autres, pour en faire un peu moins, et aussi, parce que si on donne beaucoup, on peut avoir le sentiment que la récompense ne sera pas à la hauteur.


Comment réduire cet effet de paresse sociale ?


On peut retenir 5 règles :


- Consacrer beaucoup de soin à la coordination, dont le coût augmente avec le nombre de parties prenantes,
- Privilégier des groupes où les gens se connaissent bien, car cela diminue la propension à se désengager,
- Montrer qu’on peut isoler la performance de chacun au sein du groupe, l’objectiver et l’évaluer,
- Motiver chaque membre isolément, en mobilisant des ressorts personnalisés,

- Augmenter l’intérêt de la tâche car plus la tâche est motivante, moins on a tendance à pratiquer la paresse sociale


Et, enfin, montrer qu’on n’est pas dupe des tentations de se camoufler derrière l’effort global. Un manager averti en vaut certainement 2 : un autre coefficient sur lequel on peut compter … moins scientifique mais galvanisant !


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER