Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

En pleine crise sanitaire, l’hospitalisation à domicile a confirmé sa capacité d’adaptation et d’innovation. Les structures d’HAD ont en effet poursuivi leurs activités pendant la crise du Covid-19. Les plus exposées ont même bénéficié d’un surplus d’activité d’environ 20% entre mars et mai 2020. Mieux : elles sont venues à la rescousse des hôpitaux, des EHPAD ou encore des professionnels de santé libéraux. En réalité, la crise sanitaire a mis le projecteur sur le rôle spécifique et stratégique de l’HAD. Et compte tenu d’un potentiel de développement toujours important et d’une crise sanitaire toujours menaçante, l’HAD devrait continuer de jouer en première ligne dans les années à venir selon l’étude Xerfi-Precepta.


Si la crise du Covid-19 a permis à l’HAD de conforter sa place dans le système de soins français, cette activité encore émergente et de taille modeste va devoir relever plusieurs défis… et d’abord celui de gagner en maturité. Ce qui passe par trois grandes priorités stratégiques pour les structures du secteur.


• La première, c’est la consolidation de l’activité, prérequis à la bonne conduite des autres axes de développement. Largement orchestrée par les pouvoirs publics, cette consolidation repose sur le renforcement de la pertinence du modèle de financement. En clair, la réforme de la T2A, attendue d’ici 2022, devrait permettre une meilleure prise en compte des surcoûts de certaines prises en charge. Cette consolidation repose aussi sur la capacité à générer des marges intrinsèques grâce à la taille critique.
• 2e priorité : le renforcement de la place de l’HAD dans l’offre de soins. A cet effet, il convient d’accentuer la place de l’HAD dans les filières de pré-admission et aux urgences et de renforcer la collaboration avec les acteurs de la coordination comme les réseaux de santé.
• 3e priorité stratégique des acteurs de l’HAD : se doter d’un système d’information. De quoi leur permettre d’optimiser leur gestion au quotidien, de mettre en œuvre leur stratégie, de généraliser les services numériques pour synchroniser les acteurs autour du patient accompagné à domicile et de mobilier les outils de télésanté.


Dans ce contexte, à quelles évolutions du jeu concurrentiel peut-on s’attendre à moyen terme ? Certes, le paysage concurrentiel prend peu à peu forme sous l’effet de la concentration de l’activité et de la diversification des portefeuilles. En réalité, les tailles moyenne et médiane des structures d’HAD restent limitées et la concurrence intense dans de nombreux territoires. Face à cette dynamique contrariée, la concentration du marché de l’HAD repose avant tout sur la croissance organique des acteurs. Façonnés par des logiques de parcours ou de flux de patients, quatre grands ensembles se distinguent :


- Les « grands acteurs diversifiés » continueront à dominer le marché grâce à leur taille critique, une forte volonté de développer leur réseau et leur approche globale des prises en charge à domicile.
- Tournés vers le monde hospitalier, les « acteurs sanitaires » devront mobiliser leurs ressources pour s’intégrer davantage dans les filières de prise en charge et de prescription externes.
- Forts de leur ancrage local, de leur liberté et de leur capacité d’initiative, les « spécialistes de l’HAD » poursuivront leur course à la taille critique.


Quant aux groupements hospitaliers de territoire (ou GHT), ils devraient engager un chantier de restructuration de leur offre HAD.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER