Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Les perspectives du marché de l'électricité verte à l'horizon 2025

Publié le lundi 28 septembre 2020 . 2 min. 43

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Le marché français de l’électricité verte sort de sa confidentialité. La part de la consommation d’électricité couverte par des offres vertes a quasiment doublé entre 2016 et 2019 pour atteindre près de 9 % de la consommation globale grâce à des consommateurs de plus en plus attentifs à leur empreinte écologique. Le secteur compte aussi sur la nouvelle Programmation pluriannuelle de l’énergie publiée en avril 2020. Un plan qui vise à porter la capacité installée des énergies renouvelables autour de 100 GW en 2028 soit l’équivalent de 36 % de la production nationale d’électricité dans un scénario favorable. Autre fait notable : la crise sanitaire n’a pas altéré la croissance de ce marché. Plusieurs fournisseurs ont même fait état d’une accélération de la demande en sortie de confinement.


C’est dans ce contexte porteur que tous les grands énergéticiens ont pris position sur ce créneau aux côtés de fournisseurs alternatifs comme ekWateur, Enercoop ou encore Ilek. Près des trois quarts des fournisseurs proposent désormais des offres vertes. Les grands énergéticiens ont en particulier tous repensé leur offre, à commencer par EDF qui a lancé fin 2017 sa gamme « Vert Électrique ». Engie, son principal concurrent, est allé encore plus loin et ne commercialise plus que des offres vertes. Total, quant à lui, propose également un contrat d’électricité verte, comme la plupart des grands fournisseurs étrangers tel EPH, Alpiq, Vattenfall ou encore Eni.


Le choc provoqué par la crise sanitaire a mis en lumière la nécessité d’accélérer la digitalisation des activités de relation client des fournisseurs d’électricité verte. Le recours aux chatbots permet notamment de focaliser les téléopérateurs des centres d’appels sur des problématiques plus complexes et d’alléger les coûts du service clients par le recours à des offres 100% en ligne. La crise de 2020 va également accélérer certaines stratégies et tendances du marché. Le plan de relance et les attentes croissantes des consommateurs en matière d’écologie pourraient renforcer l’attractivité des offres vertes et inciter les énergéticiens à redoubler d’efforts pour « verdir » leurs contrats. Les solutions d’optimisation énergétique prendront dans ce contexte de l’ampleur dans l’offre de services des fournisseurs. Ces derniers travaillent aussi sur les problématiques d’autoconsommation l’autoconsommation. Alors que la plupart des acteurs commercialisent déjà des offres dédiées au segment individuel, ils accompagnent désormais le déploiement des premières communautés énergétiques. Enfin, les fournisseurs continuent à se renforcer auprès des industriels et des collectivités, qui eux aussi verdissent leurs approvisionnements en électricité.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :