Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Face à la pandémie du Covid-19, l’industrie du diagnostic in vitro est en première ligne. Il leur faut en effet répondre à l’explosion de la demande mondiale en tests de dépistage moléculaires, sérologiques et rapides. Désormais, les acteurs doivent augmenter massivement leurs capacités de production alors que les tensions sur la chaîne d’approvisionnement en réactifs sont fortes. Tous sont à pied d’œuvre : les leaders du DIV comme Abbott, Roche et bioMérieux, les spécialistes des TROD comme AAZ ou Biosynex ou encore les biotech à l’instar de Novacyt et NG Biotech. En France, les groupes tricolores contribuent à la stratégie nationale de dépistage et de diagnostic en collaborant avec les autorités de santé publique et le gouvernement. Et si la phase de confinement a pesé sur les autres catégories de tests, un gros effet de rattrapage est à prévoir ce qui devrait doper la croissance du marché français du DIV pour 2020, voire même au-delà selon l’étude Xerfi-Precepta.


Au-delà de la conjoncture, la crise du Covid-19 devrait renforcer plusieurs stratégies à l’œuvre. Les acteurs devraient continuer à bénéficier de l’impulsion donnée à la biologie délocalisée ou point-of-care par la loi de financement de la Sécurité sociale de 2020. Dans ce cadre, le groupe français Stago a créé en 2018 Stago BioCare, une entité dédiée à la commercialisation des produits de point of care en France et en Belgique. À l’international, les groupes ont investi le segment porteur de la biologie moléculaire, une stratégie qui se révèle payante à la suite de la pandémie du Covid-19. Pour se positionner sur ce créneau, Roche, Qiagen, bioMérieux ou encore Abbott ont multiplié les lancements de nouveaux automates et menus de tests ou ont noué des partenariats. Les grands acteurs du DIV se sont notamment associés ces dernières années à la société américaine Illumina, leader incontesté des NGS ou technologies de séquençage nouvelle génération dont le potentiel est considérable en biologie moléculaire. Quelques mois avant le déclenchement de la crise, Qiagen et Roche ont respectivement passé un accord stratégique sur une durée de 15 ans avec Illumina.


Sur un marché déjà très concentré, où les dix premiers acteurs réalisent plus des trois quarts du chiffre d’affaires, les opérations de grande envergure sont rares depuis les rachats d’Alere par Abbott et de Cepheid par Danaher. Les grands conglomérats industriels sont toutefois à l’affût. Thermo Fisher Scientific était entré fin 2019 en discussion pour acquérir Qiagen, avant que ce dernier ne renonce au projet pour rester indépendant. Nouveau coup de théâtre en mars 2020 : le groupe a finalement annoncé l’acquisition de Qiagen, valorisant ce dernier à 11,5 Md$. Alors que la pandémie commençait à prendre de l’ampleur, il a réalisé une opération majeure en renforçant ses capacités en diagnostic moléculaire, en particulier pour les maladies infectieuses. L’américain PerkinElmer a pour sa part mis la main sur la PME tricolore Cisbio Bioassays en avril 2019. Côté français, le spécialiste du DIV bioMérieux, qui se positionne à la 8e place mondiale tous segments confondus — mais à la 1ere place en microbiologie et en applications industrielles —, mène une politique active d’acquisitions. Le groupe a racheté l’américain Astute Medical, le chinois Hybiome Biomedical sur le segment des immuno-essais ainsi que la société américaine Invisible Sentinel, spécialisée dans les solutions de diagnostic moléculaire pour l’industrie agroalimentaire. Peu de fusacq d’envergure donc, mais des opérations qui indéniablement renforcent le pouvoir de marché des acteurs en place.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER