La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL BUSINESS Entreprise Marketplaces de Conseil,...
https://player.vimeo.com/video/175707243?autoplay=1 Kader-Kebaili-Kader-Kebaili-Marketplaces-de-Conseil-uberisation-ou-pas--5320.jpg
12/09/201604:32

Xerfi Canal TV a reçu Kader Kabaili, Directeur associé d'Innoprag pour évoquer les risques d'uberisation qui planent sur l'activité de conseil et comment y faire face.

 

D'abord : quelle est l’ampleur de ces menaces ? Sont-elles une réalité ?


Oui, absolument. Il suffit de regarder ce qu’il s’est passé, d’abord dans la musique, puis petit à petit dans un grand nombre de secteur d’activités et actuellement dans la Finances, pour constater l’ampleur de la transformation en œuvre avec l’essor du digital dans le monde. Il n’y a donc aucune raison que le conseil y échappe, d’autant plus que l’activité se caractérise historiquement par une certaine opacité. Je veux dire par là que les clients paient des honoraires élevés pour des résultats qui ne démontrent pas toujours leur efficacité. Or, depuis quelques années, les clients ont une approche de plus en plus ROIste vis-à-vis des prestations de conseil. Ils deviennent notamment très exigeants en matière de prix et de résultats opérationnels.


Alors vient la grande question : Comment faire face à ces risques d’uberisation ?


Je voudrais apporter une nuance parce qu’il y a bien sûr des menaces, mais aussi des opportunités. Je veux dire par là que les plateformes d’intermédiation du type uber peuvent devenir un atout pour le monde du conseil : avec des processus inhérents à la plateforme, on peut automatiser des tâches comme la facturation, le bilan des missions ou encore la prospection commerciale. Le tout avec un back-office réduit au minimum. Mais il y a effectivement un autre élément à souligner qui est primordial à mon avis : dans la plupart des plateformes type uber, rien n’est créé. On utilise juste le big data pour valoriser la vente de services et, au final, on se retrouve avec une paupérisation de l’individu.


Alors comment est-ce qu’on restaure de la valeur pour le conseil via ces plateformes ?


On peut se servir des outils numériques pour proposer des services à haute valeur ajoutée. Déjà, en termes de réseau d’expertise : une plateforme d’intermédiation va mettre en relation les clients avec un réseau mondial d’experts aux champs de compétence hétérogènes allant de la banque à l’IT en passant par la stratégie ou la supply chain. Ces plateformes permettent également une disponibilité 24/24H, 7/7 jours. Et puis j’évoquais en début d’interview l’opacité dans la tarification : là, on va pouvoir consommer du conseil à la demande et surtout facturer à l’heure. Une véritable plus-value lorsqu’on sait toute la difficulté et les délais inhérent au recrutement des Experts.


Mais comment est-ce qu’on s’assure que ces développements ne seront pas synonymes de services au rabais ? Autrement dit : que la qualité ne sera pas dégradée ? 


Il y a bien sûr des garde-fous à considérer et des critères à respecter. Par exemple, il faut s’assurer que ces plateformes soient privées et accessibles uniquement sur invitation, pour préserver la valeur ajoutée du contenu produit par les Experts. Que les Experts soient non seulement sélectionnés sur des critères très exigeants mais que le système d’évaluation continue de la plateforme les incite à rester performant. Que les Experts créaient du contenu à valeur ajoutée (de type retour d’expérience, best practices, orientation), pour leur promotion et une utilisation immédiate et opérationnelle par les clients. L’objectif est là de créer de la rareté pour y associer de la valeur.


Et vous pensez que ces plateformes vont s’imposer rapidement ?


Oui, c’est déjà le cas. Et puis il ne faut pas oublier que les services associés à ces plateformes vont s’améliorer. Avec toute la data qu’elles vont collecter, on va pouvoir faire de l’analyse prédictive de plus en plus fine qui va permettre, par exemple, de rapprocher encore les clients et les experts. Chez INNOPRAG, nous avons lancé INNO’T (Innovation communiTy), actuellement, la seule plateforme mondiale répondant à tous ces critères. INNO’T est opérationnelle depuis 2 mois et nous avons 5 clients européens et canadien et plus de 40 Experts couvrant 26 pays. Notre plateforme est accessible l’adresse suivante : www.innoprag.net

 

Kader Kebaili, Le Conseil face à l'uberisation, aux marketplaces et plateformes de désintermédiation, une vidéo Precepta Stratégiques


En savoir plus

Mots clés : StratégieConseilConseilPlateformesUberisationConsultech

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier