CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Ces pays européens où...
https://player.vimeo.com/video/497289141?autoplay=1 Alexandre-Mirlicourtois-Ces-pays-europeens-ou-l-on-travaille-moins-qu-en-France-306347731.jpg
14/01/202103:55

« Les Français ne travaillent pas assez et en moyenne beaucoup moins que leurs voisins européens ! ». Un discours récurrent dans la bouche de nombreux politiques et analystes qu’il faut relativiser.


Selon Eurostat, le temps de travail hebdomadaire est en France de 37,4 heures. C’est au-dessus de la moyenne européenne (37,1) et surtout plus que la majorité des pays du Nord pourtant souvent considérés comme les plus laborieux. C’est le cas notamment des Allemands où visiblement les 35 heures sont une réalité plus tangible qu’en France, sans même évoquer les Néerlandais qui pointent à peine plus de 30 heures en moyenne par semaine.


Temps de travail : trois variables clés à prendre en compte


Au pays des 35 heures, ce classement peut surprendre, mais trois facteurs sont à intégrer :


1. Premier élément, tous les salariés français ne travaillent effectivement pas 35 heures, soit parce qu'ils réalisent des heures supplémentaires, soit parce qu'ils bénéficient de jours de RTT en contrepartie d'une durée hebdomadaire du travail supérieure à 35 heures.


2. Il faut aussi intégrer dans l’analyse le temps de travail des indépendants sur le volume total d’heures travaillées. Un temps de travail plus lourd, spécialement en France. Sur 30 pays européens étudiés, les indépendants français se placent dans le top 10 des plus travailleurs, en pointant à la 9e place avec 42 heures hebdomadaires. C’est plus que les Italiens, que les Autrichiens, beaucoup plus que les Britanniques (qui se situent à la 24e place), que les Allemands (28e), mais aussi des Néerlandais et des Suisses qui ferment la marche.


3. Dernière variable à considérer, la place prise par le temps partiel dans l’emploi. Cas unique en Europe, le temps partiel concerne plus d’un emploi sur deux aux Pays-Bas, 27% en Allemagne, contre moins de 18% en France. Et si le temps partiel est si développé chez les Néerlandais, c’est qu’il est quasiment généralisé à toutes les femmes : plus des trois quarts sont concernées, contre moins du tiers en Italie ou de 30% en France. C’est un véritable choix qui est au cœur de la politique hollandaise de combinaison famille-emploi.


Le temps de travail hebdomadaire ne résume néanmoins pas toute l’information sur la durée du travail. Afin de l'évaluer au mieux pour chaque pays, les données les plus appropriées semblent être à l'échelle de l'année. Cela permet de tenir compte des durées légales et conventionnelles quotidiennes et hebdomadaires, mais aussi d'inclure les congés payés, les jours fériés, les RTT, etc. Ainsi calculé, un actif occupé travaille en moyenne en France 1 505 heures par an, c’est moins que la moyenne des pays de l’OCDE, mais toujours plus que la majorité des pays du Nord, notamment des Pays-Bas ou de l’Allemagne.


Des Français à la productivité élevée


Encore faudrait-il redresser ces chiffres de la productivité. Les travailleurs français (qu’ils soient salariés ou indépendants) feraient partie des plus productifs d’Europe, plus de 17 points au-dessus de la moyenne européenne. La France se situe notamment devant l’Allemagne et le Royaume-Uni. Les travailleurs français seraient ainsi 18% plus efficaces que les travailleurs britanniques. En grossissant à peine le trait, un Français pourrait être en week-end dès le jeudi soir, il produirait autant qu’un Anglais. Ce niveau de productivité horaire élevé des Français laisse suspecter néanmoins que nous travaillons sûrement un peu plus que nous ne le déclarons dans les enquêtes.


Sur le cycle de vie, maintenant, la durée du travail en France n’est pas limitée outre mesure par une entrée plus tardive et une sortie plus précoce du marché du travail, c’est-à-dire par des carrières professionnelles plus courtes. Il est vrai que, sur le seul plan de l'âge légal du départ à la retraite, la France fait partie des pays les plus généreux de l'Union européenne. Toutefois, selon les données de l’OCDE, l'âge moyen de départ effectif était :


1. de 62 ans et 8 mois pour les hommes, ce qui place la France en milieu de tableau ;


2. et de 63 ans pour les femmes, ce qui fait des travailleuses françaises celles partant le plus tardivement à la retraite.


Alors non, les travailleurs français ne travaillent pas moins que leurs voisins. Surtout, ils travaillent plus que les Allemands, les Néerlandais et que la majorité des pays du Nord de l’Europe.


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier