Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Chômage : le risque d'embrasement

Publié le jeudi 22 mars 2012 . 3 min. 01

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur des études de Xerfi

Aucune bonne nouvelle à espérer sur le front du chômage cette année. En janvier, le nombre de demandeurs d'emplois qui n'ont pas du tout travaillé dans le mois (ceux de la catégorie A) a progressé pour le 9ème mois d’affilé. Et ils sont désormais près de 2,9 millions en France métropolitaine. Si on regarde maintenant la totalité des personnes inscrites à Pôle emploi, y compris, par exemple, ceux qui ont eu une activité réduite ou qui ont bénéficié d’un contrat aidé c’est-à-dire les catégories B à E, on atteint le chiffre record de 4,8 millions, presque 5 millions de personnes. Et il ne faut pas se leurrer. Au rythme actuel de la progression, la barre des 5 millions sera franchie en juin ou juillet. Et le pire est à venir. Après s’être ajustées en mettant fin massivement aux CDD et aux missions d’intérim, les entreprises vont désormais s’ajuster sur le cœur de l’emploi salarié c'est-à-dire les CDI. Mais comment pourrait-il en être autrement ? L’activité est au point mort et aucune amélioration n’est attendue à court terme par les chefs d’entreprise. C’est ce que traduit en partie l’évolution du climat des affaires en France. Un climat des affaires qui campe désespérément depuis 6 mois sous sa moyenne de long terme fixée par définition à 100. Et faute de perspectives de croissance, les dirigeants ne pourront pas embaucher. C’est vrai chez les industriels dont les intentions d’embauche sont passées sous la moyenne constatée depuis 2000. C’est encore vrai chez les commerçants dont les perspectives de création d’emplois sont aux plus bas depuis plus de deux ans. C’est aussi vrai dans les services où la chute est impressionnante depuis septembre. Bref, tous les secteurs sont à l’unisson. Même dans le bâtiment, dont l’activité résiste pourtant mieux, l’embauche n’est pas la priorité. Et les conséquences sur le marché de l’emploi sont déjà perceptibles. Au 4ème trimestre 2011, 32 000 emplois ont été détruits dans la sphère marchande et la spirale baissière est enclenchée. Compte tenu de l’évolution de la population active, le taux de chômage ne peut que s’inscrire en hausse. Selon notre prévision, il dépassera la barre des 10% au 1er semestre et terminera l’année à plus de 10,5%. Une moyenne qui masque de profondes disparités, notamment entre les classes d’âge. Cela masque surtout, le niveau extraordinairement élevé du chômage chez les jeunes : près d’un jeune sur 4 de moins de 25 ans, présent sur le marché du travail est sans emploi. Et a n’en pas douter, la tendance est à la hausse. En cassant la croissance, les politiques de rigueur cassent l’emploi et amplifient le chômage. La hausse est encore contenue mais un simple accroc sur l’activité et c’est le risque d’embrasement et un niveau de chômage insupportable… A moins, à moins que l’on se décide à avoir une politique volontariste de croissance.

 

Alexandre Mirlicourtois, Chômage : le risque d'embrasement, une vidéo Xerfi Canal.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER