Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

Instauration d'un salaire minimum, politique familiale plus généreuse, abaissement de l'âge du départ à la retraite à 63 ans pour les travailleurs ayant 45 ans de cotisations derrière eux. L'Allemagne semble depuis peu jouer une partition plus coopérative de relance de sa demande intérieure et vouloir prendre sa part dans la nécessaire convergence européenne. En apparence du moins, car les derniers chiffres allemands nous renvoie une toute autre image. Celle d'un pays égal à lui-même qui tire sa force de son industrie grâce à des entreprises ultra-compétitives. D'un pays qui continue d'accumuler des excédents extérieurs massifs. Des excédents d'autant plus importants que la demande domestique est atrophiée en raison du contrôle très strict des salaires, condition sine qua non pour rester compétitif. L'Allemagne reste aussi un pays vieillissant avec un déficit démographique naturel à peine compensé par les flux migratoires. Le changement de cap annoncé fait figure de concession formelle, à replacer dans le contexte politique de la coalition. Sans prise sur la réalité à brève échéance.

1- Il suffit pour s'en convaincre de scruter de près la portée véritable des réformes en cours. Comme toujours, le diable se cache dans les détails. Oui, la création d'un salaire minimum est une révolution en Allemagne, l'Etat s'interdisant généralement d'intervenir dans les négociations entre les partenaires sociaux. Mais à 8,50? de l'heure (il est actuellement de 9,53? en France), il mord sur très peu de secteurs. Surtout il va entrer en application très lentement. La date officielle fixée au 1er janvier 2015 est en partie factice, de nombreuses branches pouvant bénéficier d'exemptions jusqu'au 1er janvier 2017. Enfin aucune revalorisation n'est prévue avant janvier 2018. L'impact du salaire minimum sur la compétitivité allemande et la demande intérieure se fera donc sentir très progressivement. Si jamais il se fait sentir. Sur les retraites, les « gestes » ont aussi des allures de simples corrections.

2- L'épreuve des faits maintenant. Et d'abord, l'évolution des salaires. Selon les premières estimations de l'Office fédéral des statistiques les salaires réels allemands, c'est-à-dire corrigés de l'évolution des prix, ont reculé en 2013. Le recul est certes minime (0,2% seulement) mais c'est une première depuis 2009 et c'est aussi la confirmation de la nette tendance au ralentissement observé depuis 2011. Le détail de la composition du PIB au 4ème trimestre révèle ensuite que sur le fond rien ne bouge. L'impulsion fin 2013 a été donnée par le commerce extérieur qui a apporté une contribution positive de 1,1 point. Et si les stocks ont lourdement pesé pour ramener la croissance d'ensemble à 0,4% seulement, la consommation y participe également en diminuant de 0,1% sur le trimestre.

L'Allemagne est un pays mercantiliste et un pays de vieux qui doit accumuler les excédents commerciaux, pour financer ses retraités d'aujourd'hui et de demain. Et elle le reste. Quant à ses performances actuelles, elles s'inscrivent bien plus dans le maintien de son modèle que dans sa transformation radicale.

Alexandre Mirlicourtois, Décidément, l'Allemagne ne change pas, une vidéo Xerfi Canal

 




Publié le mercredi 5 mars 2014 . 3 min. 49

Mots clés :

Europe / Zone euro

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :