Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Le boom de l'auto et le retour de la consommation

Publié le lundi 14 septembre 2015 . 3 min. 29

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Canal TV présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

 

Le marché automobile confirme sa bonne santé. Et pour s’en convaincre, rien de mieux que d’écouter les concessionnaires. Et que nous disent-ils ? Ils nous disent que leurs ventes n’ont jamais été aussi élevées depuis la création de l’enquête en 2003. A + 20, le solde d’opinion correspondant plane 30 points au-dessus de sa moyenne de long terme, c’est un record. Il y a bien entendu un peu d’exubérance dans l’euphorie actuelle. Mais cela traduit une certaine réalité : 1 million 257 mille véhicules ont été immatriculés de janvier à août dernier, c’est quasiment 6% de plus qu’en 2014 et 7,6% de plus qu’en 2013. Mieux, les ménages sont de nouveau prêts à s’endetter pour acheter une nouvelle auto. Les chiffres des crédits à la consommation le montrent : les financements d’automobiles neuves (par crédit classique ou LOA) ont bondi de 15,7% sur les 7 premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2014 pour se rapprocher des 4 milliards d’euros selon l’Association Françaises des Sociétés Financières. C’est une très belle performance pour les établissements spécialisés dans le crédit « conso », filiales des grands groupes bancaires. Et sans forcer le trait, on peut déjà affirmer que 2015 sera un excellent millésime pour l’automobile avec en perspective des immatriculations en hausse de 5% sur l’ensemble de l’année (c’est une hypothèse prudente) à un peu moins de 1,9 millions de véhicules. Ce nouvel engouement pour l’auto traduit un changement d’humeur plus général des consommateurs. De fait, le détail des données de l’ASF sur les 7 premiers mois de l’année montre aussi que les crédits affectés à l’amélioration de l’habitat, à l’équipement du foyer, aux autres biens ou services ainsi que la location avec option d’achat de matériels autres que l’automobile ont progressé de près de 8% par rapport à la même période de 2014. Et si les Français empruntent, c’est parce qu’ils sont devenus en partie plus solvables. Une solvabilité retrouvée grâce à deux grands coups de pouce. La faiblesse de l’inflation, dans le sillage de la chute des prix de l’énergie, a donné un coup de fouet au pouvoir d’achat. La faiblesse des taux des crédits immobiliers a, elle, fait exploser les renégociations de prêts avec à la clé de belles économies pour les ménages concernés. Le contexte est donc très favorable pour renouveler un parc automobile vieillissant et les Français en ont conscience. Pour le mesurer, il faut se plonger dans l’enquête mensuelle de l’INSEE sur la confiance des ménages et faire la différence entre deux soldes d’opinion : celui correspondant à l’opportunité de faire des achats importants et celui se référant à l’opportunité d’épargner. C’est un indicateur du caractère plus ou moins offensif des Français en matière de dépenses. Après être descendu en 2013 à son plus bas niveau depuis octobre 1972, date du début de la série, l’indicateur remonte et est même depuis peu passé au-dessus de sa moyenne de long terme. C’est de bon augure pour la suite des évènements. Cela permet d’analyser la contre-performance de la consommation au 2ème trimestre comme un simple trou d’air, lié à des facteurs ponctuels qui ont disparu. C’est d’ailleurs notre scénario avec pour la fin de l’année des dépenses en volume en hausse sur un rythme annuel de 2%.

 

Alexandre Mirlicourtois, Le boom de l'auto et le retour de la consommation, une vidéo Xerfi Canal TV


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER