Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Est-ce que l’État doit être géré comme une entreprise ?

Non, mille fois non.

Et ce malgré les influences très fortes du New Public management.

Le New Public management est une volonté d’importer au sein de l’état, des façons de faire du privé. Le NPM comme on l’appelle est un véritable marqueur gestionnaire de l’entité publique qu’est l’Etat. Sous le coupe du NPM l’Etat devra introduire des indicateurs de performance, des plans stratégiques, des formes d’ultra rationalisation et de la rentabilité... 

Et, petit à petit le New Public Management nous fait perdre de vue ce que l’État.

Car, même sil n’est en rien judicieux de laisser courir les déficits publics, même si la dette colossale est une charge intolérable, l’Etat n’est pas pour autant une entreprise…

Pourquoi ? Tout simplement car l’Etat doit parler à chacun d’entre nous, il ne peut pas trier son peuple, il est du côté du collectif, pas l’entreprise. L’Etat garde ses citoyens même passé l’âge de la retraire, même malades, l’Etat a des enfants qu’il doit protéger... De même, l’Etat est toujours du côté du très long terme, pas forcément les entreprises qui peuvent faire faillite, fermer, se transformer, fusionner…

Voir l’Etat comme une entreprise c’est se tromper de paradigme.

La firme, quelque soit ses valeurs de RSE, n’est pas, du côté de l’ensemble et du tout, elle est concurrence, performance, gestion, sélection… aux antipodes du caractère collectif-Long-Terme de l’Etat. Alors, quand les conseils à la mode NPM sont répétés à l’envi, ils fragilisent ce socle collectif-long-terme et sont dans l’erreur.

Pire, niant la spécificité des états, ils offrent de mauvais remèdes et des solutions inadaptées à ces entités.

Faisant fausse route, on passe à côté de solutions plus adaptées. On pense aux années Reagan aux années Blair ou en France à la période Rocard. Ce dernier, en 1986, instaure avec Patrick Viveret sa fameuse évaluation des politiques publiques ; nous sommes alors au cœur de cette nouvelle gestion : efficacité, performance, objectifs, études d’impact sont les nouveaux mots de la politique.

Pour quelle réelle efficacité en fait ? Presque 40 ans plus tard, on est en droit de douter…

Et finalement, à force de ne plus comprendre la spécificité de la machine d’Etat, à force de penser qu’elle peut être gérée comme une entreprise on se trompe, on ne choisit ni les bons outils, ni les bons critères d’évaluation.

L’Etat de par son double caractère « collectif et Long-terme » doit être évalué au regard de la citoyenneté, du bien-être commun, de l’attachement à un pays, de la confiance… en même temps bien sûr que de critères financiers et économiques.
Et, surtout, on se doit de garder à l’esprit que chaque décision impactera de façon complexe et insidieuse chacun des critères énoncés…

Aujourd’hui, c’est la double peine : dette colossale et confiance à zéro. Le New Public management ne semble pas vraiment avoir fait ses preuves.


Publié le mardi 14 mai 2024 . 3 min. 35

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :