La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Matières premières :...
https://player.vimeo.com/video/122907811?autoplay=1 Alexandre-Mirlicourtois-Matieres-premieres-l-accalmie-1971.jpg
28/11/201303:26
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

C'est le calme plat, sur les matières premières. Côté énergie, les cours du pétrole sont étonnamment sages. Alors bien sûr, en cours d'année, la menace de frappes sur la Syrie a fait flamber les cours, et le prix du Brent a dépassé les 118$ le baril fin août. Mais le soufflé est ensuite très vite retombé avec l'apaisement des tensions. Depuis, le cours du baril a rattrapé sa tendance de fond, celle d'un prix d'équilibre du baril compris entre 100 et 110$. La première explication est conjoncturelle. La consommation globale d'énergie est en berne. La faute au ralentissement de la croissance économique dans les grands émergents très énergivores. Sans oublier aussi une zone euro encore convalescente. Mais le plus important se passe du côté de l'offre. En dix ans à peine, les réserves exploitables de pétrole ont bondi de près d'un tiers et celles de gaz de près d'un quart avec l'exploitation des hydrocarbures non-conventionnels. Et fait nouveau, l'Iran pourrait vite revenir dans le jeu. Et remettre l'Iran dans le jeu, c'est remettre 1,2 million de barils sur le marché du pétrole. Notre prévision à Xerfi, c'est que cette année, le baril va revenir en moyenne à 108$ pour descendre à 105$ en 2014, une baisse de près de 3%. Des évolutions très sages que l'on retrouve aussi du côté des métaux. Dans le monde des matières premières, chaque flambée des prix porte en elle sa propre fin. Je m'explique : en raison des prix élevés, les industriels investissent dans des capacités de production supplémentaires, le plus souvent mises en service quand la conjoncture se retourne. Et parmi les différents métaux, le cuivre est à suivre car il est présent dans le bâtiment, les transports, la machine-outil, l'électronique. Une diversité qui lui permet de s'affranchir des à-coups de tel ou tel marché. Et là aussi c'est le calme plat. Les cours évoluent dans une bande étroite de 7 000 à 7 500$ la tonne, très loin de ses records d'environ 10 000$! Et notre scénario est celui d'une détente des cours qui passeraient progressivement de 7 950$ la tonne en 2012 à 7 300 cette année, en repli de plus de 8%, pour finalement terminer à 7 100$ en moyenne en 2014. Du côté des matières premières agricoles, l'absence de risque de pénuries a fait fléchir les prix, comme le montre l'indicateur GSCI qui reprend un panier de biens de matières agricoles. Là aussi le record est très loin, fin novembre les cours étaient inférieurs de 35% à leurs pic de mars 2011. Alors certes, côté demande, les fondamentaux pèsent. Je veux parler de l'augmentation de la population mondiale, de celle des niveaux de vie, qui modifie les habitudes alimentaires, et enfin de la généralisation des agro-carburants. Mais c'est un peu vite oublier le niveau des terres arables en réserve pour accroitre la surface agricole et la hausse des rendements liés à la mécanisation croissante et l'utilisation des OGM qui les contrebalancent en partie. Et nous sommes face à une situation inédite:  tout baisse, rien ne monte. Ce qui sonne la fin du super-cycle des matières premières. Et c'est une bonne nouvelle pour les pays déficitaires? dont la France.

Alexandre Mirlicourtois, Matières premières : l'accalmie, une vidéo Xerfi Canal

En savoir plus

Mots clés : Energie / EnvironnementMatières premières

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier