Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Pouvoir d'achat et consommation en 2015

Publié le lundi 2 février 2015 . 3 min. 55

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Canal TV présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la prévision et de la conjoncture de Xerfi

 

 

Le pouvoir d’achat des ménages reprend un peu de lustre. Pas trop du côté ressources, c’est à dire des revenus. Non, la masse salariale restera sous contrainte forte car salaire et emploi resteront bloqués une grande partie de l’année. On le sait, depuis 10 ans, il faut passer le seuil de 1% de croissance sur deux trimestres consécutifs pour relancer la « job machine française ». Or l’arrière fond de croissance que nous prévoyons pour 2015, même si nous le rehaussons, compte tenu de la dégringolade du pétrole, de la chute de l’euro, des taux aux planchers et de l’assouplissement des positions de la Commission européenne, nous permet d’envisager au mieux une stabilisation de l’emploi marchand. Une bonne performance, compte tenu des délais d’ajustements. Coté salaire, là aussi pas de miracles à attendre. La dynamique s’est affaissée comme le montre l’évolution du salaire mensuel de base, autrement dit, la hausse constatée par un salarié sur sa feuille de paie, hors primes et évolution de carrière. Le compteur indique 1,4% seulement, son plus bas niveau depuis le début des années 2000, et la décélération devrait se poursuivre tout au long de 2015.Et il ne faudra pas compter sur les autres sources de revenus pour inverser la tendance entre le gel des pensions retraite prolongé jusqu’au 1er octobre 2015, la modulation des prestations familiales, etc. toutes les ressources des ménages resteront sous fortes pressions en 2015. En face, la fiscalité sera plus neutre et ne devrait plus plomber le pouvoir d’achat. Le bilan d’ensemble reste donc teinté de gris pour les ressources. En revanche, côté dépenses les couleurs reviennent… grâce à la baisse prolongée du prix du pétrole. Cela fait maintenant plus de 7 mois que le cours du brut dégringole et même en intégrant la chute de l’euro face au dollar, le recul atteint plus de 50% par rapport aux derniers points hauts. Bilan, les prix à la pompe baissent. Ils sont passés pour un litre de Super 95 de 1,54 € le litre fin juin à 1,26 environ (- 18%). Pour le gazole, malgré une taxation en hausse, le prix du litre est tombé à 1 euro 10 (-17% par rapport à son dernier point haut). Pour le fioul domestique, c’est encore plus impressionnant, la chute dépasse 24%.  Pour une cuve de fioul de 2 000 litres, l’économie faite entre juin et janvier représente près de 430 euros. Sous l’hypothèse du maintien des prix à leur niveau actuel sur l’ensemble de l’année, la baisse atteindrait 18% en moyenne. Sur un poste qui pèse près de 50 milliards d’euros, l’économie approche les 9 milliards d’euros. Un gain de 0,7% de pouvoir d’achat. A cela il faut ajouter l’effet de diffusion de cette baisse sur les autres produits qui l’emportera probablement sur le renchérissement des prix des biens importés, lié à la chute de l’euro. Dans un contexte de faible croissance, il est probable que les exportateurs rogneront leurs marges et reporteront la baisse du prix de leurs intrants. Cela libère du pouvoir d’achat pour d’autres dépenses. Et c’est peut être pourquoi, contre tout attente, le climat des affaires a brutalement rebondi dans le commerce de détail et d’automobile et est repassé au dessus de sa moyenne de long terme.  Des commerçants confiants dans l’avenir, dont les ventes prévues sont aussi en hausse tout comme leurs intentions de commandes. Un coup de pouce bien venu apte à faire décoller la consommation et arracher véritablement l’économie française de la stagnation.

 

 

Alexandre Mirlicourtois, Pouvoir d'achat et consommation en 2015,une vidéo Xerfi Canal TV



x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER