Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Que font donc les Français de leur épargne record ?

Publié le mercredi 6 octobre 2021 . 3 min. 39

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Depuis la pandémie de Covid-19, les Français ont mis de côté 157 Md€ de plus que d’habitude. Et ce surcroît d’épargne ne cesse d’augmenter au fil des mois alors que la conversion de ce surplus thésaurisé en consommation est un enjeu majeur pour la consolidation de la croissance. Les Français, enquête après enquête, montrent en effet une certaine frilosité : le solde d’opinion relatif à l’opportunité d’épargner demeure à un niveau anormalement élevé, et si après avoir touché le fond en avril 2020, la proportion de ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants s’est considérablement redressée, elle se contracte à nouveau depuis juin dernier.


La réserve de consommation se situe sur les dépôts à vue


Peu de candidats donc aux gros achats, à part l’aménagement et l’équipement domestique. Ce n’est pas pour autant la marque d’un renoncement définitif à consommer en partie ce surplus d’épargne, car dans ce cas de figure il aurait été massivement affecté sur des supports de placements. Or, ce sont d’abord les comptes courants qui ont été abondés. Les encours des dépôts à vue sont ainsi passés de 495 Md€ fin 2019 à près de 630 fin juillet dernier en progression de 132 Md€ soit une hausse de 27%. C’est dans cet espace que se trouve l’essentiel de la réserve de consommation pour les trimestres à venir.


Si les dépôts à vue ont recueilli l’essentiel de « l’épargne Covid », les produits réglementés ont aussi en partie profité avec toutefois un glissement des comportements vers des supports plus risqués. Certes, la collecte nette du sacro-saint Livret A a fait passer son encours depuis décembre 2019 d’environ 300 milliards d’euros à plus de 346, une augmentation de 47,5 milliards, soit une hausse de 16%. Le livret de Développement Durable, l’ex-Codevi, a suivi le même mouvement en progression d’un peu plus de 12% sur la même période.


Les Français ont repris goût à la bourse


Toutefois, la vraie surprise vient de l’appétit retrouvé pour l’assurance vie et les actions. De janvier à août, les Français ont versé près de 100 milliards d’euros de cotisations sur leurs contrats d’assurance vie, soit un niveau jamais atteint sur les 8 premiers mois de l’année. La collecte nette atteint, elle, 14 milliards d’euros après un exercice 2020 marqué par une décollecte historique. Et une fois n’est pas coutume, c’est l’augmentation des placements en unités de compte plus rémunérateurs, mais aussi plus risqués aux que les fonds en euros qui fait la tendance. Les cotisations sur ce support se sont envolées de 64% en deux ans et les encours se sont gonflés de plus de 90 milliards d’euros depuis le début de la pandémie, soit une hausse de 27%.


Les Français ont aussi repris goût à la bourse avec la pandémie. L’Autorité des marchés financiers (AMF) a ainsi comptabilisé au 2e trimestre dernier 934 000 investisseurs particuliers ayant réalisé au moins un achat ou une vente d’actions, soit près du double des niveaux observés sur la période 2018-2019 à l’exception du quatrième trimestre 2019 où 500 000 particuliers s’étaient précipités sur le marché avec la privatisation de la Française des Jeux.


Enfin, comme toujours en France, il y a la pierre. Une partie du surplus d’épargne est venue alimenter le marché de l’immobilier avec comme conséquences de ventes record à près de 1,2 million et des prix aux sommets. C’est bon pour les vendeurs qui réalisent des plus-values exceptionnelles. Moins pour les acheteurs qui, malgré des apports en hausse, s’endettent toujours plus.


Ce que montrent ces premiers résultats, c’est :


1. qu’il n’y a pas rush actuellement de la liquidité sur la consommation ;
2. qu’une importante réserve de consommation dort sur les comptes courants ;
3. que les ménages profitent aussi de cette manne pour renforcer leur position patrimoniale. Enfin une partie de cette liquidité a de la dette en contrepartie (un transfert entre anciens propriétaires et nouveaux propriétaires) qui pèsera sur le potentiel de consommation de ces derniers.


C’est donc une distillation lente qui se dessine.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER