Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Aux États-Unis, l’Inflation Reduction Act (IRA), la guerre économique avec la Chine, la volonté de sécuriser les approvisionnements au regard du contexte géopolitique, etc. semblent jouer en faveur d’un mouvement de relocalisation et de réindustrialisation des USA. Si la dynamique semble enclenchée, on peut se demander quelles sont les motivations des différents acteurs ?

Le poids de l’industrie manufacturière dans le PIB américain était de 11,1% en 2021 contre 15,7% en 2000 selon les données de l’OCDE. L’industrie manufacturière américaine a donc connu un déclin similaire à celui de l’industrie française.

L’industrie manufacturière semble se renforcer depuis quelques mois et cela s’explique par trois facteurs :
- L’évolution du comportement des consommateurs
- La mise en place de politiques publiques en faveur de l’industrie
- L’évolution du contexte géopolitique qui pousse les entreprises américaines à vouloir rapatrier des productions sauf aux États-Unis, soit à proximité

Sur le plan des consommateurs, plusieurs facteurs ont un impact sur l’évolution de leurs comportements :
- La baisse du chômage et l’augmentation des salaires améliorant le pouvoir d’achats des consommateurs américains
- Malgré l’inflation, un sondage de 2022 de Retail Bew et The Harris Poll indique que les consommateurs américains cherchent de plus en plus des produits américains, et qu’ils sont aussi prêts à payer 10 à 20% plus cher pour un produit fabriqué aux États-Unis
- Un intérêt plus fort pour les questions environnementales et le développement durable et donc pour des produits mieux disant sur le plan environnemental

Les politiques publiques de ces dernières années et en particulier sous la présidence de Joe Biden sont très orientées vers la réorientation du pays :
- L’Inflation reduction act favorise des productions sur le sol américain, notamment des biens clés pour assurer la transition écologique. De nombreux crédits d’impôt sont conditionnés à l’achat de produits fabriqués aux États-Unis
- Des lois plus spécifiques comme celle sur les semi-conducteurs qui encourage la relocalisation de l'industrie des semi-conducteurs
- L’augmentation des droits de douane sur certains produits venant de Chine

Les entreprises évoluent également sur le sujet avec :
- L’automatisation et la robotisation, vues comme un moyen de réduire les coûts de production, mais également comme une réponse aux problèmes de recrutement
- La volonté de réduire leur empreinte carbone
- La volonté de sécuriser les approvisionnements et de réduire la dépendance vis-à-vis de la Chine avec une évolution des chaînes d’approvisionnements
- Relocaliser est un levier pour :
o Protéger les données et la propriété intellectuelle
o Faire face aux incertitudes autour des politiques chinoises, notamment en matière de sécurité
o Sécuriser les productions face à l’augmentation des tensions géopolitiques sur l’ensemble du globe

Globalement, on constate une évolution du regard des entreprises américaines sur la Chine et si plusieurs décident de se détourner du pays pour assurer la résilience de leurs chaînes de valeur, beaucoup se détournent vers d’autres pays d’Asie comme le Vietnam, Taïwan ou l’Inde pour diversifier leur chaîne d’approvisionnement en dehors de Chine.

Ainsi, les États-Unis semblent bien engager dans une logique de réindustrialisation, mais les défis seront nombreux :
- Disponibilité des compétences et formation de la main-d’œuvre
- Qualité des infrastructures
- Capacité à fournir une qualité similaire ou supérieure à celle offerte par la Chine alors qu’en se désindustrialisant le pays a perdu de nombreuses compétences
- Recréer des écosystèmes avec l’implantation de sous-traitants autour des unités d’assemblage

Le chemin sera assurément long et complexe, mais le gouvernement met à disposition de nombreux moyens pour faire de la renaisance industrielle américaine une réalité.


Publié le mercredi 28 février 2024 . 3 min. 54

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :