Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

L’inflation conjuguée à l’essor du télétravail, du fait maison ou encore de la livraison ont redistribué les cartes dans la restauration hors foyer. Comment les entreprises de ce marché peuvent-elles regagner du terrain ? Xerfi Spécific, le département études et prestations sur mesure de XERFI, fait ici le point sur cette question en 3 séries de données. Elles sont issues d’une enquête réalisée en ligne auprès de plus de 1 000 travailleurs et étudiants représentatifs.


La 1ère série montre le rapport des Français au fait maison lors du déjeuner. Près de 1 personne 2 y a recours, sur son lieu de travail ou à domicile. Dans environ 50% des cas, c’est un choix volontaire. 15% déclarent ne jamais en consommer à midi et ne le souhaitent pas à court terme. En revanche, pour 23% des interrogés, le fait maison est une pratique par défaut, par absence d’offre disponible, pour des raisons économiques ou parce qu’ils suivent un régime alimentaire spécifique : végétariens, sans gluten, sans lactose... Ces adeptes du fait maison au déjeuner représentent 800 millions de repas par an, un gisement de croissance à explorer pour les marques…


La 2e série revient sur le poids du télétravail. Aujourd’hui, 13% des journées sont télétravaillées. C’est 5 fois plus qu’en 2019. Cela revient à dire que plus 500 millions de repas par an (soit environ 10% du marché de la pause déjeuner) se sont déplacés vers le domicile. Or, les télétravailleurs ne sont pas pour autant adeptes du fait maison : c’est le cas en particulier des cadres télétravailleurs qui consomment moins de fait maison qu’un cadre non télétravailleur… Là encore, cela ouvre un nouveau de champs de bataille aux acteurs de la restauration, notamment autour des services de livraison à domicile.


La 3e série de données présente les circuits d’achat utilisés par les consommateurs lors de la pause-déjeuner : cantines, boulangeries, restauration rapide… Environ 6% des repas sont non consommés pour gagner du temps sur la journée de travail, faire du sport ou des courses. Cela représente 370 millions de repas non consommés, soit environ 2 Md€ de manque à gagner. Des moyens de reconquête existent pour les entreprises : solutions de restauration au sein des salles de sport, espaces permettant de conjuguer aisément courses et pause déjeuner en GSA ou encore offres « sur le pouce » en restauration collective…

En savoir plus Xerfi Spécific


Publié le vendredi 14 avril 2023 . 2 min. 47

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :