Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer
Xerfi Canal présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi

Jusqu'où pourra aller la rigueur en France ? Il est toujours délicat d'interpréter le message d'une élection. Mais il est clair que le désaveu de dimanche fédère ceux qui sanctionnent l'absence de dimension sociale de la politique gouvernementale et le ras-le-bol fiscal de toute une partie de la population.

Autrement dit, la rigueur est bien en ligne de mire de ce vote sanction.
La rigueur française peut certes sembler modérée au regard de ce qui s'est produit dans d'autres économies européennes. Mais elle est triple :

Elle est monétaire. Le taux de change réel de l'euro n'est pas à son sommet mais il s'apprécie alors même que les entreprises françaises continuent à perdre des parts de marché. Les taux d'intérêt sont faibles, mais la diminution actuelle des prix de production propulse des taux d'intérêt réel à un niveau élevé pour les entreprises.

La rigueur est également budgétaire puisque le gouvernement, même s'il peut donner l'impression avancé à petit pas, a fourni l'un des plus gros efforts de consolidation des économies développées de 2009 à 2013.  Et il a encore face à lui 1,5 à 2 points de prélèvement sur le PIB à accomplir.

Elle est fiscalo-sociale, puisque le pouvoir d'achat par unité de consommation a encore reculé de 0,3 % sur l'ensemble de l'année 2013 et rechute lourdement depuis le milieu de l'année.

Le problème est d'abord là. On ne peut mener la rigueur sur tous les fronts et c'est tout l'art du policy mix que de savoir manier le frein et l'accélérateur, de favoriser l'offre sans tuer la demande. C'est en ce sens que la stratégie de la BCE est aujourd'hui critiquable. C'est également sur ce plan que les pays anglo-saxons jouent gagnant, par leur art consommé du policy mix, sachant jouer tout à la fois l'offre et la demande.

Le problème est ensuite dans la perception qu'ont les agents privés de l'horizon de sortie de la rigueur. La rigueur pénalise d'autant moins l'activité réelle qu'elle est perçue comme un épisode transitoire. Lépargne peut jouer alors son rôle d'amortisseur. Or c'est précisément sur ce point que le gouvernement est véritablement en échec. Il a opté pour une stratégie graduée pour épargner l'activité réelle?mais par manque de crédibilité, il a créé dans le même temps le sentiment d'un tunnel sans fin qui mine son objectif. Et le léger dérapage du déficit fin 2013 participe à nouveau à ce sentiment. Le problème n'est pas tant d'avoir fait 4,3 au lieu de 4%. Mais plutôt  le fait que l'horizon de relâchement de la rigueur ne cesse d'être différé.

D'où les annonces présidentielles faisant miroiter des baisses d'impôt d'ici 2017. Avec le pacte de solidarité, il tente de faire entendre que la rigueur aura une fin?. Sauf que pour l'heure la pression est bien là, sur les ménages, et que les promesses demeurent des chèques en blanc. Pour inverser les anticipations, il faudra autre chose que des annonces. Or cette chose ne peut être que la croissance, autrement dit les premiers dividendes de la politique de l'offre. Cela ressemble bien à une impasse, car il n'y aura pas de dividendes sans coopération européenne, ce mot que l'on ose à peine prononcer tant il fait partie ces veux pieux, sans prise sur le réel. 

Olivier Passet, France : la rigueur dans l'impasse, une vidéo Xerfi Canal

Publié le mercredi 2 avril 2014 . 3 min. 31

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :