Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Les nouvelles tendances managériales aux Etats-Unis

Publié le jeudi 3 novembre 2022 . 4 min. 41

Voir plus tard
Partager
Imprimer

« C’était magique, alarmant, inquiétant ! »


Oui nous revenons des Etats-Unis, nous étions à New York et Boston pour une learning expedition autour du terme « manager par le care ». Comment prendre soins de soi et de ses collaborateurs ?


Nous avons donc essayé de rencontrer des entreprises, des professeurs à New York et Boston. Qu’avons-nous appris de cette learning expedition aux Etats-Unis ? Et bien quatre grandes idées :


- La première idée c’est qu’aux Etats-Unis il y a à New York une volonté de tester des nouvelles façons de travailler. Les entreprises souhaitent que les collaborateurs reviennent dans toutes les tours mais pourtant elles restent vides. Il y a très peu de travail en présentiel. Alors les entreprises innovent, elles essayent les semaines de quatre jours, elles essayent de réenchanter les bureaux, elles essayent de créer des évènements festifs quand tout le monde est en présentiel… Il y a une volonté de mettre le travail dans la joie, dans le plaisir, pour pouvoir recapter la relation physique, la relation avec les autres. C’est vraiment une grande tendance, tout est possible, on teste toutes les possibilités d’imaginer un nouveau retour dans les bureaux.


- La deuxième grande tendance aux Etats-Unis, celle qui nous a également frappé, c’est l’apport des datas à la productivité du travail. Aujourd’hui on essaye aux Etats-Unis de tout mesurer. Il y a une volonté de mesurer l’intangible, même la communication informelle. On regarde comment les personnes utilisent leur temps dans la journée, combien de temps pour les réunions, pour les mails, pour les discussions informelles, pour la création de valeur etc. Même si cela n’est pas nominatif les agrégations des chiffres montrent des tendances et ensuite il y a des préconisations, voir des propositions fortement ajustées. On s’aperçoit donc que la data pilote à la fois le temps mais aussi l’activité des collaborateurs. Il y a des start-ups mais il y a également des datas que l’on peut avoir des grands systèmes de SIRH, des LMS, de tous les processus qui ont été dématérialisés.


- La troisième tendance aux Etats-Unis c’est la question de la diversité. Aujourd’hui il y a une réalité dans l’ensemble des modes de travail d’intégrer la diversité des groupes ethniques et de prendre en compte chacune de ses caractéristiques dans les propositions qu’elles soient en RH ou en management. Et cette tendance nous a vraiment alerté car il semble qu’en Europe elle commence à arriver mais peut-être pas avec la même prégnance.


- Quatrième tendance, c’est une tendance intéressante sur la prise en compte de l’individualisation de la relation au travail. Aux Etats-Unis on est de plus en plus dans l’attente, la compréhension du besoin de chacun. C’est pour ça que le mangement par le care a toute sa place dans ce pays car pour garder, attirer et surtout réenchanter le travail, on va essayer d’avoir une relation unique, personnalisée. La RH n’est plus simplement collective, elle n’est plus simplement des pratiques de travail pour des groupes, elle est dans une volonté d’individualiser à la fois le recrutement, l’engagement, la rémunération et aussi la prise de décisions. Cette individualisation se fait grâce à des « apses » et grâce à une stratégie qui est largement communiquée.


Les Etats-Unis sont un pays avec de grandes diversités, mais sur New York et Boston ce qui est intéressant c’est de voir qu’à New York tout peut être testé et qu’à Boston tout peut être interprété grâce à Harvard et au MIT qui essayent de créer des tendances. Aussi je vous invite à écouter les interviews passionnantes d’Ellen Langer, professeure à Harvard, d’Anna Tavis, professeure à la New York Université et de toutes les start-ups et grandes entreprises que nous avons rencontrées en Octobre 2022 lors de la learning expedition version USA.


Les dernières vidéos
Management et RH

Les dernières vidéos
de Cécile Dejoux

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :