Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Comment arrêter l'explosion des salaires des grands patrons

Publié le mardi 24 mai 2016 . 3 min. 02

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Vous vous êtes certainement déjà demandé ce qui légitime la rémunération exubérante des dirigeants des grands groupes cotés. En moyenne, le directeur général d’une des 500 plus grosses entreprises américaines gagne 373 fois le salaire de ses salariés les moins qualifiés. Il gagne donc plus en un jour ce que ses salariés gagnent en une année. En France, l’écart est moins élevé, mais il est tout de même de 1 à 100.

 

Cet écart est déjà stupéfiant en soi, mais le plus étrange n’est pas son niveau absolu ; c’est son évolution. En effet, l’écart n’était que de 1 à 20 aux États-Unis en 1965. Il est ensuite passé à 1 à 30 en 1978, à 1 à 60 en 1990, pour atteindre 1 à 300 en 2000 et donc 1 à 373 aujourd’hui. Pourquoi avons-nous assisté à une telle inflation au cours des 40 dernières années ? Les dirigeants d’aujourd’hui ont-ils plus de talent et plus de responsabilités que ceux des années 1970 ? On peut légitimement en douter.

 

En fait, l’explosion de la rémunération des dirigeants des sociétés cotées s’explique par la conjonction de deux effets pervers.

 

Le premier est ce qu’on appelle les barbichettes : « tu es membre de mon conseil d’administration, tu votes ma rémunération, mais je suis membre de ton conseil d’administration et je vote ta rémunération ». Contrairement à ce qu’on affirme généralement, il n’existe pas de « marché » des dirigeants, et leur rémunération ne correspond pas au « prix de marché » de leur compétence. En effet, on retrouve souvent les mêmes individus dans les conseils d’administration des groupes cotés, et il existe donc une forme de collusion plus ou moins consciente entre les dirigeants et ceux qui évaluent leur action et décident de leur rémunération.

 

Le deuxième effet pervers est encore plus redoutable. À partir des années 1970, sous la pression des ligues bien pensantes, la loi a exigé que la rémunération des dirigeants ne soit plus secrète, mais publique. L’hypothèse était que si les rémunérations devenaient publiques, elles resteraient raisonnables. C’est en fait exactement l’inverse qui s’est produit. Dès lors que la rémunération des dirigeants est publique, elle devient une mesure de leur valeur et donc un enjeu. Si vous nommez un nouveau dirigeant et que vous le payez moins que celui qu’il remplace, tout le monde va en déduire qu’il n’est pas aussi bon. Si vous connaissez la moyenne des rémunérations dans votre industrie et que votre dirigeant est payé moins que cette moyenne, tout le monde va en déduire qu’il est moins bon. Par conséquent, tous les dirigeants cherchent à être payés plus que la moyenne, tous les conseils d’administration cherchent à démontrer que leurs dirigeants sont les plus talentueux, et mécaniquement la moyenne augmente. Le même phénomène d’inflation des rémunérations s’est d’ailleurs produit pour les stars de cinéma ou les joueurs de football.

 

Par conséquent, si nous voulons mettre fin à l’explosion des rémunérations des dirigeants, la solution la plus efficace consisterait très certainement à rendre ces rémunérations secrètes.


Les dernières vidéos
Management et RH

#ffb742 IQSOG - Recherche en gestion Manager les espions...et les espionnes Alain Bauer 02/12/2021
Alain-Bauer-Manager-les-espions-et-les-espionnes-306348625.jpg
09:07
#a544a3 STRATÉGIE & MANAGEMENT La mobilité immobile Laurent Maruani 02/12/2021
Laurent-Maruani-La-mobilite-immobile-306348597.jpg
03:23
#a544a3 STRATÉGIE & MANAGEMENT Les nouveaux talents des télémanagers Bernard Coulaty 30/11/2021
Bernard-Coulaty-Les-nouveaux-talents-des-telemanagers-306348517.jpg
04:07

Les dernières vidéos
de Frédéric Fréry

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER