Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

L’individualisme hédoniste est devenu une caractéristique dominante de nos sociétés post-industrielles. Selon l’étude Xerfi-Precepta, plus de 2 milliards d’euros sont ainsi dépensés chaque année en France dans des services « bien-être », dépenses en hausse de 2 à 4% par an selon les services. Un sondage révèle en effet que les Français jugent leur niveau de bien-être globalement passable et une bonne partie considère qu’il a tendance à se dégrader. Les causes de ce mal-être sont à rechercher du côté des évolutions sociétales, et notamment des rythmes toujours plus rapides imposés aux individus, ou en tout cas ressentis comme tels. Ce marché profite aussi des effets du vieillissement de la population. Certains soins contribuent au « bien-vieillir » et peuvent avoir des effets bénéfiques dans le traitement de pathologies. Autre soutien : les collectivités locales. En effet, face à une demande bien orientée et aux importantes retombées économiques que les instituts de thalassothérapie ou thermaux peuvent générer sur l’économie locale et l’emploi, les collectivités locales financent volontiers les créations d’établissements ou leur extension.

 

La bataille pour tirer profit de cet énorme marché du bien-être est donc engagée. Les stations thermales investissent des montants colossaux dans les loisirs. Parmi la dizaine d’acteurs référencés, trois détiennent des centres thermoludiques indépendants de leurs établissements et trois ont aménagé de tels espaces au sein des thermes. Les hôtels quant à eux sont de plus en plus nombreux à intégrer dans leur offre un spa et des services esthétique ou de massage afin d’améliorer leur attractivité et susciter la préférence des consommateurs. Certains hôtels deviennent ainsi de véritables Wellness Resort, une mutation qui se fait d’ailleurs parfois en partenariat avec les grands noms de la cosmétique. Pour leur part, les centres de thalassothérapie montent en gamme et jouent sur la dimension santé pour concurrencer les centres thermaux. La balnéothérapie en ville se développe également à travers les spas urbains ou les centres remise en forme par l’eau. Sans oublier tous les acteurs gravitant autour de l’univers du bien-être et qui souhaitent s’y renforcer pour améliorer leur offre tels les centres aquatiques, instituts de beauté, salons de coiffure ou salles de sport.

 

Face à un tel foisonnement, les frontières entre les acteurs et entre les segments de marché deviennent plus poreuses, et la concurrence s’accélère. D’autant que dans le même temps, bon nombre d’intervenants recourent à des canaux de distribution « à prix remisés » pour faire le plein de clients. Citons les coffrets-cadeaux type Smartbox et Wonderbox, les plateformes de réservation spécialisées comme Thalasseo ou Thalassoline, ou encore les plateformes plus généralistes comme Balinea ou Treatwell. Citons encore les sites de ventes privées et d’achats groupés. Autant d’intermédiaires qui pèsent de plus en plus sur les stratégies commerciales des acteurs du bien-être tout en favorisant invariablement les pressions déflationnistes. Dans ce contexte, les espaces bien-être doivent plus que jamais se différencier et faire valoir leur singularité, en proposant une expérience client hors du commun ou en jouant la carte du médical, sous peine d’être noyés dans une offre surabondante…

 


Publié le jeudi 31 mai 2018 . 3 min. 28

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :