Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Chaque année avec l’annonce des versements des dividendes de la part des grandes sociétés cotées, certains commentateurs se déclarent scandalisés par leurs montants et leurs augmentations.


En 2019, c’est en effet plus de 50 milliards d’euros que les entreprises françaises ont versé à leurs actionnaires. Pour montrer l’importance de ce chiffre et dénoncer cette pratique les comparaisons vont bon train. Certains le compare au déficit du budget de l’Etat, au nombre de logements sociaux que l’on pourrait construire ou encore à la baisse des subventions de l’Etat aux collectivités locales. D’autres préfèrent stigmatiser la hausse de ces dividendes par rapport à celle des primes versées aux salariés. Ces réactions diverses révèlent une incompréhension de ce que représentent les dividendes.


Dans la vision grand public, le dividende constitue la rémunération de l’actionnaire comme le salaire représente celle des employés. Et la rémunération des actionnaires est jugée excessive par nos commentateurs ! Or cette vision n’est pas correcte. En effet, elle revient à considérer que le versement de dividende va enrichir les actionnaires à l’instar du salaire pour l’employé. En fait - et tous ceux qui gèrent un portefeuille d’actions le savent bien - lors du détachement du coupon, l’action baisse, toutes choses étant égales par ailleurs, du montant du dividende. En d’autres termes, c’est l’actionnaire qui finance ses propres dividendes ! Cela peut s’expliquer de plusieurs façons.


Une façon simple de montrer que le versement des dividendes va faire baisser la valeur de marché de l’entreprise (sa capitalisation) est de considérer son bilan (en valeur de marché) avant et après la distribution.


Prenons par exemple une entreprise dont le montant de la trésorerie s’élève avant détachement du dividende à 5 milliards d’euros et dont la capitalisation boursière est de 30 milliards d’euros avant distribution du dividende. Supposons que la valeur de ses dettes financières est de 10 Md€, ce qui fait une valeur globale de l’entreprise de 40 Md€. Si cette entreprise verse un montant total de dividende de 2 Md€ à ses actionnaires sa trésorerie va passer de 5 à 3 Md€ et sa valeur globale à 38 Md€. Comme la valeur des dettes financières ne va pas être impactée, ce sont les fonds propres qui vont baisser et la capitalisation boursière va baisser à 28 Md€. En d’autres termes, les actionnaires auront bien reçu 2 milliards d’euros de dividendes mais la valeur de leur capital aura baissé de ce montant.


Une autre façon de montrer la neutralité du dividende sur le patrimoine des actionnaires est également de considérer le paiement du dividende en actions. Cette fois, au lieu de verser du cash aux actionnaires, on leur verse l’équivalent en actions. Cette fois il n’y a donc pas de diminution de la trésorerie de l’entreprise ni de sa capitalisation boursière mais création d’actions nouvelles distribuées aux actionnaires, ce qui correspond en fait à l’équivalent d’une distribution d’actions gratuites et à une augmentation de capital.


Au total, quelle que soit la façon dont on analyse la problématique du versement de dividende, ce dernier ne se traduit pas par un enrichissement des actionnaires.


Publié le lundi 23 septembre 2019 . 3 min. 46

Téléchargez l'application


Les dernières vidéos
Finance

Les dernières vidéos
de Michel Albouy

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :