Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Prévoir l'impact des technologies du futur avec les "use cases"

Publié le mardi 7 décembre 2021 . 3 min. 29

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La prévision technologique est un exercice particulièrement ardu et risqué. Pourtant, quand s’annonce une révolution techno-industrielle comme par exemple celle de l’industrie 4.0, avec une palette de technologies nouvelles possibles (le machine learning, l’impression 3D, les jumeaux numériques, les cobots, le big data-big analytics, l’internet des objets, l’intelligence artificielle, la maintenance prédictive, etc.) comment les entreprises peuvent-elles s’y préparer ? Comment anticiper quelle technologie deviendra dominante, quelle autre restera lettre morte ?


Ma conviction forgée par des années de confrontation à de tels enjeux est que la technologie saura toujours nous prendre par surprise et qu’il vaut mieux éviter de jouer les prévisionnistes de la technologie. En revanche, une approche utile pour l’entreprise consiste à penser les futuribles technologiques, c’est-à-dire les futurs technologiques possibles à travers les compétences sous-jacentes, c’est-à-dire en élaborant des stratégies de maîtrise des compétences qui permettront à ses équipes de se préparer à réagir vite quand les choses se clarifieront. Il s’agit de s’être dotés de bases suffisantes pour être à même de se redéployer quand prendra enfin forme ce que le futur technologique nous aura finalement réservé. En un mot, s’assurer contre l’incertitude technologique en élaborant des stratégies via les compétences sous-jacentes.


C’est dans ce contexte que le besoin de « use case » se fait sentir. Un « use case », c’est un scenario d’usage d’une technologie, c’est un narratif, vu d’aujourd’hui, qui donne à voir ce qu’elle permettra de réaliser. Pour cerner les compétences que mobilisera une technologie, on comprend bien l’intérêt de disposer d’une ou plusieurs illustrations concrètes de déploiement.


Mais ce concept de « use case » est en fait piégeux. Car les formes et modalités d’application de ces technologies nouvelles sont non seulement incertaines mais même fondamentalement inconnues. La littérature les qualifie d’indéterminées. On ne sait même pas les caractériser, par des variables, des dimensions, des propriétés. On ne sait pas. En appeler à des use cases, pour les donner à voir, revient à vouloir casser cette indétermination, en passant par un subterfuge pour faire comme si on savait.


En revanche, un « use case » est utile pour faire la pédagogie d’une technologie future, comme un startuper va présenter son projet en vendant du rêve, comme un moyen d’accéder à des ressources pour pouvoir ensuite tâtonner et espérer ainsi construire les use case du futur, lesquels, l’expérience le montre, ont de grandes chances d’être très différents de ceux imaginés ex ante.


Attention donc à l’empreinte d’un use case laissée dans l’esprit de ceux à qui ces scénarios d’usage sont présentés en amont, pour les aider à se faire une idée du potentiel de ces technologies. Ces use case concoctés aujourd’hui pour convaincre, peuvent être par la suite trainés comme des boulets car ayant forgé des représentations caduques et inadaptées.


En cela, les use case qui entendent préfigurer sont à la fois utiles et problématiques.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER