CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL ECONOMIE Libre propos Les points forts du système...
https://player.vimeo.com/video/557093723?autoplay=1 Anais-Voy-Gillis-Les-points-forts-du-systeme-industriel-de-la-Suede-306348211.jpg
07/07/202103:45

Le modèle suédois a été vanté à de nombreuses reprises comme l’exemple à suivre par les responsables politiques français. Il est vrai que la Suède a su conserver une base industrielle bien plus solide que la France puisque l’industrie représentait en 2019 :
- 22,2% du PIB ;
- 17,7% de l’emploi.
Mais sur quoi est fondé la réussite industrielle suédoise ?

L’industrie suédoise repose sur :
- Des activités industrielles traditionnelles, y compris des activités minières : biens d’équipement, automobile, chimie-pharmacie, bois-papier, etc.
- Le développement de nouveaux secteurs : sciences de la vie, technologies vertes par exemple.
- Une spécialisation dans des produits de haute technologie.

Certes, le pays a réalisé de nombreuses réformes structurelles depuis les années 1980, mais elles ne suffisent pas pour expliquer le maintien d’une base productive solide.

Les forces du pays sont :
Une culture forte de l’innovation
-3,2% du PIB est investi dans la R&D, ce qui en fait l’un des rares pays de l’Union européenne à respecter les objectifs de la stratégie européenne de plus de 3% du PIB consacrés aux dépenses de R&D ;
- 14,9 chercheurs pour 1 000 actifs occupés en 2018 ;
- 3% de la population est titulaire d’un doctorat ;
- 5ème pays en termes de nombre de chercheurs dans l’industrie derrière l’Islande, la Finlande, le Danemark et la Nouvelle-Zélande.

Une croissance tirée par les exportations :
- Situation qui peut s’expliquer par la taille du marché suédois ;
- 1,3 millions d’emplois environ seraient liés directement ou indirectement aux exportations, soit environ un quart du marché du travail suédois.

Une promotion des exportations par les gouvernements successifs à travers différents programmes
- Création de la Team Sweden en 2015 par exemple ;
- Un plan en faveur de l’export en 2015, décliné dans différentes agentes publiques.

Un investissement fort dans la formation très élevée et un développement de la formation continue :
- Qualité de la formation initiale et continue.

Une fiscalité qui apparaît plus efficace qu’en France

Une recherche d’innovation en matière salariale et de modèle de management :
- Une plus grande place réservée aux salariés dans les conseils d’administration qu’en France ;
- Une hiérarchie relativement légère dans de nombreuses entreprises ;
- L’intégration des salariés dans les réflexions stratégiques dans de nombreuses entreprises.

Un investissement dans les entreprises, notamment dans l’automatisation des secteurs industriels traditionnels.

Ainsi, la Suède présente de nombreux atouts pour expliquer le dynamisme de son industrie dont les principaux sont surement :
- La diversification sectorielle,
- L’innovation,
- La formation.

Ainsi, si la France souhaite s’inspirer de la Suède, il est une erreur de vouloir limiter le modèle suédois aux réformes structurelles, mais bien de regarder l’ensemble des facteurs expliquant le maintien d’une base productive bien plus élevée qu’en France.


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier