La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les SSII face au Cloud...
https://player.vimeo.com/video/120869529?autoplay=1 Ludovic-Melot-Les-SSII-face-au-Cloud-Computing-41.jpg
03/11/201106:07

Les SSII face au Cloud Computing
Ludovic Melot

Xerfi Canal présente l'étude "Le Marché des services informatiques à l'horizon 2015", signée Ludovic Melot, directeur d'études Xerfi-Precepta..

2011 et 2012 seront décisives pour les SSII ! Déjà, elles doivent affronter une nouvelle dégradation de la conjoncture. Une situation compliquée alors même que la plupart d’entre elles n’ont pas encore absorbé le choc de la crise de 2009. Le choc de 2009 qui est loin d’être oublié comme vous pouvez le voir. En baisse de 4% en 2009, leur chiffre d’affaires a rebondi de seulement 1,5% l’an dernier. Et le résultat d’exploitation, en repli de 1,6 point en 2009, il a regagné seulement un demi-point en 2010. La reprise de 2010 aura fait long feu. De fait, la croissance française a été nulle au 2ème trimestre 2011 et les mauvaises nouvelles s’enchaînent à un rythme impressionnant. Depuis cet été, c’est la crise des dettes souveraines qui s’est durcie, la solidité des banques qui est chaque jour un peu plus remise en question. Et je vous fais grâce de la dégringolade des grands indices boursiers et des annonces à répétition de plans d’économies dans les grands groupes… Bref, de quoi faire avorter le début de reprise observé en 2010-2011 et jeter les bases d’une année 2012 plus que morose. Selon nos prévisions, la croissance du PIB français sera inférieure à 1% en 2012 et celle du marché des services informatiques comprise entre 1% et 2%. Autrement dit, les professionnels des services informatiques vont devoir trouver de nouveaux débouchés pour soutenir leur activité. La bonne nouvelle pour les SSII, c’est que ces relais de croissance existent. Je pense aux solutions de mobilité, aux outils de gestion des données, au chantier de la migration vers Windows 7 avec la disparition du support d’XP en 2014, à la montée en puissance de la demande du secteur public. Sans oublier bien sûr le fameux Cloud Computing, cette « informatique dans les nuages » déjà érigée au rang de martingale absolue par nombre d’acteurs de la filière IT. Mais la mauvaise nouvelle, c’est que la plupart de ces relais de croissance impose de faire évoluer le modèle économique des SSII. Des SSII qui entreront alors en concurrence avec des acteurs venus d’autres horizons. Prenons l’exemple du Cloud Computing pour bien comprendre. Notre analyse de ce phénomène fait ressortir trois éléments saillants. Le premier, c’est que le Cloud Computing fait l’objet de multiples prévisions de croissance. Des prévisions de croissance plus explosives les unes que les autres, mais si disparates qu’il est bien difficile de se faire une idée de leur réalité . L’expérience a d’ailleurs montré, avec le BPO notamment, que les projections mirifiques ne se vérifient pas toujours dans les faits. Passons maintenant au deuxième élément : à supposer que les solutions de type Cloud Computing soient un succès, leur poids restera marginal dans les dépenses informatiques totales des entreprises. Et ce, pendant encore plusieurs années. Le troisième enfin, c’est la part de « new business » générée par ces solutions. Comme vous pouvez le voir, les prévisions de croissance du Cloud Computing public vont plus que tripler passant de 21,5 milliards de dollars en 2010 à près de 73 milliards de dollars en 2015. Or, une part significative des dépenses de Cloud Computing viendra des réallocations de budget. Et ces dépenses auraient été engagées de toute façon. La seule certitude en matière de Cloud Computing, c’est que les SSII vont entrer en concurrence sur ce marché avec d’autres entreprises de la filière IT. Je veux parler des poids lourds mondiaux aussi prestigieux et puissants que Microsoft, Amazon, Google, Apple, Dell. Sans oublier bien sûr les opérateurs télécoms comme Orange, très actif sur le marché du Cloud Computing. Des opérateurs télécoms dont le modèle économique colle parfaitement aux caractéristiques du Cloud. C’est-à-dire des investissements massifs, la sécurisation des architectures et des données, la puissance de calcul. Je pense également à la gestion de systèmes de facturation multiples et, enfin, à la facturation à la demande et au modèle de l’abonnement. Dans ce contexte de dégradation de l’environnement et de renforcement de la pression concurrentielle, quelles sont les stratégies possibles pour les SSII ? Avant de répondre, les SSII devront s’interroger. Et vite. S’interroger sur leur positionnement, leur promesse de valeur ou la façon de faire évoluer leur relation avec les donneurs d’ordres. Bref, les SSII vont devoir faire des choix de modèle économique clairs. Faire des choix et les assumer. En l’espèce, seuls deux choix s’offrent à eux. Le premier, c’est de lutter par les prix. Dans ce cas, c’est un modèle fondé sur l’industrialisation des process et la délocalisation de certaines activités qui est privilégié. La deuxième possibilité, c’est de lutter par la différenciation. Le modèle adopté repose alors sur la spécialisation, sur l’écoute des besoins de la clientèle, sur l’attractivité, etc …. Les deux modèles sont viables. Mais les opérateurs qui persistent à adopter un positionnement intermédiaire seront entraînés sur le terrain de la lutte par les prix. Et de façon irrémédiable. Sauf qu’ils ne sont généralement pas organisés pour…


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier